Tout savoir sur la bière

astuce Aug 5, 2021

Aujourd'hui, on est le premier vendredi du mois d'août alors c'est la journée internationale de la bière ! Pour passer pour un connaisseur du breuvage houblonné sans être un expert, c'est par ici ! Cet article vous permettra de tout savoir sur la bière.

La bière qu'est-ce que c'est et d'où ça vient ?

Une petite histoire de la bière

Depuis la nuit des temps, la bière est associée aux interactions sociales, au partage et à la fête. Son origine nous entraîne de part et d'autres du globe, à la découverte des légendes variées qui font son histoire.

L'origine de ce breuvage reste un mystère non élucidé. Découverte fortuite, fruit du hasard lié à la nature et au sens de l’observation humaine, elle serait liée au phénomène de sédentarisation et au développement de l'agriculture céréalière. L'alimentation de l'époque se composait majoritairement de bouillies de céréales moulues. Ce sont de ces bouillies et de ces soupes épaisses oubliées et fermentées par inadvertance à l’air libre, que sont nées les premières bières.

On en a retrouvé les traces en Mésopotamie au début du XXème siècle, à l'époque la bière aurait été une boisson fermentée d’orge, d’épeautre, de blé et de millet : la «Sikaru» (le pain liquide). Ils consommaient alors jusqu’à seize sortes de bières qui prenaient la forme de boissons légères de couleur foncée, qu’ils consommaient le plus souvent avec une paille.

Dans l’Égypte ancienne, la bière était bue en toutes circonstances, c'était la boisson nationale ! Les boulangers étaient en charge du brassage de la bière et les pharaons se déplaçaient avec leurs boulangers pour toujours avoir de la bière à disposition. Ils étaient des brasseurs réputés du bassin méditerranéen et produisaient différents types de bière.

A la même époque, en Chine, ils fabriquaient la « t’ien tsiou », une bière verte faible en alcool, et la « tsiou », plus forte. Bien plus tard, les bières à base de riz l’emporteront sur les bières de céréales.

En Europe ce sont les moines qui ont été les premiers brasseurs reconnus et ont conservé ce monopole durant de longues décennies.

La fabrication de la bière

La bière est une boisson fermentée obtenue à partir de céréales maltées, c’est-à-dire qui ont subi un traitement qui les a fait germer.

Le malte est broyé avant d'être mélangé à de l'eau dans de grandes cuves de brassage puis chauffé, c'est l'empâtage.

Le liquide est ensuite porté à ébullition après ajout des houblons amerrissant. 5 minutes avant la fin de cette phase on ajoute les houblons aromatiques, c’est l'ébullition.

On refroidit brutalement le liquide pour éviter le développement de microorganismes puis on le place dans des fermenteurs et on ajoute des levures pour aider la fermentation.

Ensuite la bière est filtrée avant d'être embouteillée, une seconde fermentation a lieu dans la bouteille qui mène à la carbonatation. Une fois cette fermentation terminée, la bière peut être consommée (avec modération bien sûr) !

Quels sont les différents types de bières ?

La couleur de la bière est le critère de classification le plus simple et a porté de tous, on distingue ainsi 4 types principaux :

Les blondes

Les plus rependues à travers le monde, ces bières brassées avec des malts d'orge pâle. La bière blonde classique a, le plus souvent, des notes florales et une amertume légère. Il en existe plusieurs déclinaisons :

  • La Pils est la plus éminente, aux saveurs fines de malt et de houblon. Elle représente 90% de la production mondiale.
  • La bière d'abbaye brassée par des moines, souvent ronde en bouche, peu amère et riche en malt.
  • La Pale Ale, « bière pâle » élaborée à base de malts spéciaux, qui lui confèrent ses notes de biscuit.
  • La IPA, cette ale se distingue par une forte amertume et des arômes intenses d’agrumes, des triples, plus aromatiques et rondes en bouche, elles sont produites avec des levures particulières qui leur confèrent des saveurs de fruits mûrs, ainsi que des notes épicées de clou de girofle, ou des saisons encore confidentielles, elles sont originaires des fermes brassicoles du nord de la France et de Belgique. Fraîches et fruitées, elles sont brassées avec une levure particulière et des houblons qui leur confèrent des saveurs herbacées.

Les brunes

Brassées avec des malts bruns, appelés malts « chocolat » fortement torréfiés qui leur confèrent un fort potentiel aromatique et des couleurs allant du marron au noir, ce sont des bières plus fortes comme les stouts des ales de tradition anglaise qui se distinguent des autres bières brunes par un goût de grillé persistant, grâce à des malts très torréfiés au goût de café, voire de cacao ou la Guinness.

Les ambrées

Brassées avec des malts dits « caramel » plus grillés et torréfiés que les bières blondes, elles sont souvent produites en abbaye.

Les blanches

Brassées avec des malts pâles et des malts de froment, ce sont des bières légères. La forte proportion de blé apporte acidité et fraîcheur à ces bières très effervescentes, qui ne sont pas forcément blanches, mais souvent troubles, car non filtrées. Les styles allemands comme la Wiezenbier présentent un léger parfum de banane. Les Witbier, de tradition belge, plus courantes en France, sont agrémentées de graines de coriandre et d’écorces d’agrumes.

Comment et avec quoi les boire ?

Il n'y a pas que les accords mets-vins, les bières aussi ont le droit d'accompagner tous vos repas. Pour ne pas faire de fausse note on fait un petit récap des accords mets-bière :

  • Blonde, elle se prête à tout ! En bouche, la texture franche et les notes de céréales des lagers les prédestine aux accords avec les viandes, comme un lapin à la moutarde, mais aussi à des plats comme un hachis parmentier. Avec un pouvoir désaltérant très persistant, elle s’adapte bien aux desserts, comme une tarte aux pommes. Quelques accords :asperges, salades, crudités, tarama, guacamole, sandwiches, moules, sushi, poulet rôti, carpaccio, charcuterie, rôti de veau, viandes blanches ou rouges grillées, fromages à pâte pressée cuite, fromages de chèvre, desserts aux fruits.
  • Brune, des arômes de fleur épicée et de giroflée qui se combinent admirablement avec un Cantal au lait des alpages.  Quelques accords : coquillages, crevettes, haddock, sushis et cuisine asiatique, charcuteries fumées, viandes rouges, daubes, gibiers, foies gras, reblochon, roquefort, desserts chocolatés (moka, fondant au chocolat).
  • Ambrées, un parfum un peu fumé pour accompagner la charcuterie, ou plus caramélisé avec une volaille cuite au four ou à la broche. Quelques accords : foie gras, saucisson fumé, terrines, gibiers, viandes en sauce, agneau rôti, poissons fumés et grillés, acras, légumes provençaux cuits, fromages à pâte persillé, fromages crémeux à croûte lavée, fromages à pâte molle (camembert) desserts caramélisés, pain d’épices, crème brûlée.
  • Blanche, la combinaison parfaite avec les crustacés : riches en saveurs d’agrumes (citron, orange, pamplemousse) et de levure, avec leurs notes de coriandre, de vanille et de pain brioché, elles se dégustent fraîches, voire très fraîches, autour de 4°. Quelques accords : crudités, huitres, fruits de mer, poissons grillés ou fumés, raviolis chinois, maïs grillé, chèvre frais, tarte au citron, sorbets, agrumes, desserts aux fruits.

Maintenant que vous savez tout, régalez-vous !

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.


Retrouvez tous nos meilleures astuces sur notre blog.


Retrouvez tous nos produits sur: auroremarket.fr

Rejoignez la Aurore Market Family sur Facebook et Instagram !

Photo : unsplash

Sources :

Accueil - Brasseurs de France
[...]Lire la suite...