Les produits bio prolifèrent dans les rayons, des magasins entiers leur en sont même dédiés, dans l'optique d'être écologique. Quel est le lien ? Pourquoi dit-on que l'agriculture biologique est bonne pour la planète ?

Avant de rentrer dans les détails des bienfaits de l'agriculture biologique ─ en considérant l'agriculture non-intensive seulement ─ sur notre environnement, il est important de souligner que l'écologie vise à préserver la planète pour la survie de l'espèce humaine. La planète elle, s'en remettra, des engrais chimiques !

Enfin, même si la croissance démographique de certains pays n'est pas stabilisée, entraînant une augmentation de la population mondiale encore importante, il s’avérerait que l'agriculture intensive à base d'OGM ne soit pas la solution, et que l'agriculture biologique extensive pourrait nourrir tout le monde. Mais venons-en au fait : en quoi développer l'agriculture biologique entretiendrait un environnement propice à la survie de l'espèce humaine ?

L'agriculture et son environnement

La différence majeure que l'on retrouve entre l'agriculture conventionnelle et l'agriculture biologique est la limitation des intrants chimiques. Les OGM sont interdits en agriculture biologique et les pesticides naturels encouragés plutôt que les pesticides chimiques de synthèse.

La raison pour laquelle on tente de se passer aujourd'hui d'intrants chimiques, est qu'ils semblent être plus destructif que productif. Malgré le fait qu'ils permettent une production plus importante sur le court terme, les effets néfastes à long termes effacent tout ce gain.

En effets les OGM et intrants chimiques type RoundUp (qui est d'ailleurs interdit à la vente actuellement en France) appauvrissent les sols. Si la production peut être fructueuse sur une année, l'année d'après il vous faudra davantage de produit pour avoir la même quantité puisque les sols s'appauvrissent, et le cercle vicieux commence.

Ces produits sont aussi néfastes pour la santé. Pour les consommateurs, qui mangent des produits traités une dizaine de fois environ, et pour les agriculteurs qui utilisent le produit. De plus en plus d'études montrent que le RoundUp est à l'origine de cancers chez les consommateurs et chez les agriculteurs, notamment à cause du glyphosate qu'il contient.

Une agriculture biologique prend ainsi soin de ses terres, afin qu'elles restent suffisamment fertiles d'une année sur l'autre, des producteurs et des consommateurs, qui peuvent manger sainement.

L'importance des éco-systèmes

L'objectif final de l'agriculture biologique, ou de toute autre action jugée d' "écologique", est de préserver nos éco-systèmes, si ce n'est de les recréer. C'est l'objectif de la permaculture ou de l'agroécologie, qui sont d'autres formes d'agriculture et de gestion de l'environnement. Les éco-systèmes sont constitués d'acteurs inter-dépendants, et autonomes dans leur reproduction. Si nous cassons cette relation d'interdépendance entre les acteurs, nous cassons l'éco-système et la vie qui en dépend.

Par exemple, le Roundup utilisé dans les champs fait mourir les abeilles aux environ. Sans abeille, les fleurs ne sont pas butinées, et les fruits ne poussent pas. La mécanique de cet environnement est brisée : la vie va en disparaître.

Les standards du bio français et étrangers

Dans mon premier billet sur les labels expliqués, vous retrouverez toutes les informations concernant le label AB. Ce label était français jusqu'en 2010, ayant une rigueur différente du label européen. Les standards pouvaient donc être différents en fonction des pays. Depuis presque une dizaine d'années maintenant, le label AB et le label bio européen se sont alignés sur les mêmes conditions. A priori, les produits labellisés AB, qu'ils viennent de France ou d'ailleurs dans l'Europe ont les mêmes standards. Là où vous verrez une différence de standards, ce sera dans la cas où vos produits ont un label spécifique au pays.

Retrouvez tous nos produits bio sur le site d'Aurore Market !