Faire du pain, des gâteaux ou pour mettre dans le potage... l’univers de la farine est immense et il n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Voici un guide d’utilisation, qui vous donnera peut-être des idées de recettes !

Pourquoi prendre de la farine biologique ?‌‌‌‌

Choisir une farine bio est intéressant, d'abord car le taux de gluten est souvent moins élevé. Ensuite, les farines bio sont meilleures pour votre santé, car elles ne contiennent pas ou que très peu de produits phytosanitaires.

Les farines qui ont un taux de cendre supérieurs s’utilisent en général avec de la farine blanche (T65) pour raffermir le pain ou avoir un pain davantage complet. C’est-à-dire qu’elle contient plus de son, qui apporte des fibres alimentaires, des protéines, des sels minéraux, des acides gras et des vitamines entre autres

Les types de farine de blé

Le blé est la céréale la plus produite et la plus consommée en France. On la retrouve donc dans beaucoup de plats. La farine de blé est la plus utilisée de tous, ainsi vous avez peut-etre remarqué les inscriptions T65, T80 etc... il s'agit du type de farine. Il décrit le taux de cendre, ou autrement dit, le taux de matières minérales contenues dans les impuretés des grains de blé.

Plus ce taux est faible, plus la farine est banche. Plus ce taux est élevé, plus la farine sera dit "complète." À chaque farine on associe donc un type. Voici une liste des types qui existent en farine de blé :

T45 et T55 : elles conviendront parfaitement à la réalisation de pains blancs ou « pains courants », de gâteaux ou de pâtes à pizza.

T65 : Il s’agit d’une farine blanche qui est adaptée à la fabrication de tous les pains de campagne ou de tradition.

T80 ou farine bise : Elle est connue pour sa forte valeur nutritionnelle, est recommandée dans la fabrication de pain semi-complet et est très utilisée dans les boulangeries en agriculture biologique.

Avec de la farine T110 et T130, le pain est toujours semi-complet. La farine de type 150 est une farine dite « intégrale ».

Et les autres céréales ?

L’épeautre (petit et le grand) : il peut s’utiliser seul ou couplé avec une autre farine (souvent de blé). L’épeautre est souvent utilisé pour ses vertus. Il contient les huit acides aminés essentiels pour le corps, mais également des minéraux comme du zinc et du fer, et a des propriété anti-stress, et enfin, il facilite le transit intestinal. On peut donc cuisiner les mêmes CHOSES qu’avec la farine de blé.

Riz (blanc ou complet) : ou comment avoir les bienfaits du riz mais dans vos gâteaux. Le riz constitue un excellent « carburant » pour l’organisme au sein d’un repas équilibré. Vous pouvez tout cuisiner avec, des galettes aux brownies !

Orge mondé : Elle peut s’utiliser pour compléter la farine de blé, ou bien pour faire des galettes ou du couscous d’orge.

De lentilles vertes : la lentille verte est riche en protéine et en fer. Avec cette farine, vous pouvez enrichir vos plats sucrés ou salés. Elle sert également de liant pour les potages, et est parfaite pour faire des terrines !

5 céréales : Ce mélange de farines contient souvent une dominante de blé. Vous pouvez donc l’utiliser seule ou la compléter à une autre farine et cuisiner tout ce que vous souhaitez avec !

Quinoa : Riche en protéines, elle remplace très bien la farine de blé pour toutes vos préparations, sauf le pain ! La farine de quinoa ne contient naturellement pas de gluten, utilisé pour élasticiser la pâte à pain.

Pois chiche : Facile à digérer, vous pouvez l’utiliser pour vos galettes ou même en purée !

Seigle : La farine de seigle est idéale pour une bonne conservation du pain.

Manioc : pour les beignets ou les gâteaux sans gluten, c’est la farine qu’il faut prendre !

Châtaigne : À mélanger avec d’autres farine, elle vous apportera des sucres lents.

Millet : vous pouvez l’utiliser notamment pour épaissir les soupes et les sauces.

Amarante : Elle peut s’utiliser seule pour faire des crêpes ou des gâteaux, ou en complément riche en protéines et sans gluten.

Souchet : Le souchet est une source de protéines végétales de grande qualité et faciles à digérer, de nombreux minéraux et oligo-éléments (notamment potassium, phosphore, calcium et magnésium), de la vitamine E et un taux d’acide oléique supérieur à celui de l’huile d’olive !

De teff : Cette farine originaire des hauts plateaux éthiopiens est sans gluten, riche en glucides, acides aminés, calcium, fer, protéines, fibres, et en lysine.

De lupin : la particularité de cette farine est son pouvoir émulsifiant, qui vous permettra de réduire la quantité d’œufs dans vos recettes !

De coco : Naturellement sans gluten, cette farine vous permet d’ajouter une saveur coco sans que votre préparation soit grasse.

D’avoine : Mélangée à la farine de blé, vous pouvez faire toutes vos préparations avec !

Maïs : Idéale pour épaissir les sauces ou les potages, vous pouvez aussi la coupler avec d’autres farines pour vos préparations.

Sarrasin : C’est la base de l’alimentation des bretons, vous pouvez l’utilisez pour les galettes ou le kig ha farz.

Kokkoh : Cette farine est la plus particulière. On l’appelle "crème", car elle est précuite à la vapeur. Elle sert à confectionner des potages, des bouillies salées ou sucrées pour les enfants, des béchamels ou autres sauces.

Il en existe d’autres, mais voici déjà un panel intéressant de nouvelles découvertes !


Sources :

La farine d'amaelle

cuisine-gastronomie.com