Yuka : une nouvelle condamnation pour l'application

news Sep 22, 2021

Lundi 13 septembre 2021, l'application d'information nutritionnelle, Yuka, a à nouveau été condamnée pour « pratique commerciale déloyale et trompeuse » et « actes de dénigrement » par le tribunal de commerce d'Aix-en-Provence.

Cette bataille ne date pas d'hier. A la fin du mois mai, l'application mobile Yuka a été condamnée en première instance au profit de la Fédération des industriels charcutiers traiteurs (FICT), dont fait partie ABC Industrie. L'objet du litige : le nitrine placé comme élément cancérigène sur l'application mobile.

En effet, l'entreprise industrielle de charcuterie accusait Yuka de son mauvais classement sur l'application, à cause de la teneur en nitrine de ses produits.

Selon le jugement que l'AFP a consulté, ABC Industrie accuse aussi l'application d'avoir "occasionné d'importants préjudices financiers et moraux, outre une atteinte grave à sa réputation" et de communiquer de fausses informations sur les dangers des nitrites pour la santé des consommateurs.

Julie Chapon, la cofondatrice de Yuka, qui a décidé de faire appel, déclare :

Cette société vend essentiellement des produits à la coupe, ce sont des produits qu'on ne note pas dans Yuka. Nous avons été condamnés pour préjudice moral et réputationnel. Le système de notation de Yuka n'a pas été remis en question, ce qui était leur principale demande.

Le nitrite, qui permet de garder la couleur rose, est considéré comme un «cancérigène probable» par l'OMS.

Cependant, le tribunal de commerce d'Aix-en-Provence a donné justice au groupe ABC ce lundi 13 septembre 2021. Il estimait effectivement que les produits ont été dénigrés par l'application. Yuka doit donc éradiquer, la mention précisant que les nitrites sont cancérigènes et génotoxiques ou tout terme équivalent.
Dans sa décision, le tribunal condamne l'application mobile de nutrition à verser à ABC Industrie 25 000 euros de dommages et intérêts, contre 714 000 demandés par cette dernière.

L'application devra cependant supprimer le terme "risque élevé" attribué à l'additif E250 (nitrite) et enlever toute mention précisant que les nitrites seraient "cancérogènes" ou "génotoxiques".

Une décision qui peut avoir de lourdes conséquences, puisque l'application a été téléchargée par plus de 12,5 millions de français selon ses fondateurs.

Fabien Castanier, délégué général de la FICT, annonce :

Nous sommes plutôt satisfaits du fait que le tribunal reconnaisse que les informations délivrées par Yuka doivent être justes et scientifiquement prouvées.

Retrouvez tous nos articles news sur notre blog.


Retrouvez tous nos produits sur : auroremarket.fr

Rejoignez la Aurore Market Family sur Facebook et Instagram !

Photo : Adobestock, unsplash & Pexels

Sources :

Face à un industriel de la charcuterie, Yuka est à nouveau condamné
L’application nutritionnelle Yuka a été condamnée lundi par le tribunal de commerce d’Aix-en-Provence pour “pratiques commerciales déloyales” et “trompeuses” ainsi que pour “des actes de dénigrement” à l’encontre du fabricant de charcuterie ABC Industrie.
L’application Yuka à nouveau condamnée pour avoir critiqué les nitrites
Le service de notation d’aliments «Yuka» a été condamné par le tribunal de commerce d’Aix-en-Provence. Sa faute : placer les nitrites en tant qu’éléments «cancérigènes».