Climat : une étude pointe du doigt les émissions polluantes causées par les plus riches

news Sep 22, 2020

L'ONG Oxfam démontre la responsabilité des plus riches face aux problèmes climatiques. Face à cette réalité, elle réclame qu'une "justice sociale et climatique" soit faite.

Actuellement, de nombreuses études portent sur les problématiques liées à l'environnement. Oxfam, une ONG investie dans la lutte contre les inégalités sociales entre les différentes classes sociales, a mené une étude prouvant les disparités face aux émissions de gaz à effet de serre.

1% des plus riches au monde responsables de 15% des émissions cumulées

Leur étude s'est concentrée sur la période allant de 1990 à 2015, soit 25 ans durant lesquels les émissions carbones mondiales de CO2 ont augmenté d'environ 60% depuis l'ère pré-industrielle. Selon cette dernière, "les 1 % les plus riches de la population (environ 63 millions de personnes) étaient responsables à eux seuls de 15 % des émissions cumulées", soit "deux fois plus que la moitié la plus pauvre de la population mondiale."

Une population pauvre davantage touchée par le réchauffement climatique

De manière générale, les 10% les plus riches du monde émettent 52% des émissions de CO2 cumulées.

Oxfam

Au cours des 20-30 dernières années, la crise climatique s’est amplifiée et le budget carbone mondial limité a été dilapidé au service d’une intensification de la consommation d’une population nantie, et non pour sortir des personnes de la pauvreté.

Aujourd'hui, la crise climatique est telle que nos gouvernements sont obligés, et ont pour responsabilité, de changer nos habitudes devenues beaucoup trop polluantes pour la préservation de notre planète. Malheureusement, les transformations impulsées touchent directement la population la plus pauvre qui sont moins à même de suivre les évolutions. En effet, sur le plan économique, il est beaucoup moins aisé pour les ménages aux plus faibles revenus d'opter pour l'achat d'une voiture moins polluante, un changement vers des habitudes alimentaires plus respectueuses de l'environnement qui sont souvent synonymes de produits plus chers, etc.

La crise sanitaire du Covid-19 impulse une reconstruction de nos sociétés

Depuis plusieurs mois, la pandémie du Covid-19 a obligé le monde entier de reconsidérer ses habitudes de vie, et notamment de consommation.

Ancien secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon

La pandémie de Covid-19 fait inévitablement ressortir la nécessité de reconstruire mieux et d’inscrire l’économie mondiale sur une voie plus juste, plus durable et plus résiliente (...) Cet engagement collectif doit avoir comme priorité de réduire les émissions de CO2 de la frange la plus riche de la société, qui pollue de manière disproportionnée.

Retrouvez tous nos articles news sur notre blog en cliquant ici.


Retrouvez tous nos produits sur : auroremarket.fr

Rejoignez la Aurore Market Family sur Facebook et Instagram !


Source image : Image par Foto-Rabe de Pixabay

Sources :

Les émissions de polluants des 1 % les plus riches montrées du doigt
L’ONG réclame une « justice sociale et climatique » dans les plans de relance post-Covid
Climat : Oxfam pointe du doigt les émissions de CO2 des 1% les plus riches
Selon un rapport de l’ONG, les 1% les plus riches du monde émettent deux fois plus de gaz à effet de serre que la moitié la plus pauvre de la population.

Mégane Baltzer

Chef de projets Webmarketing & Communication - Aurore Market