Environnement : l'apparition alarmante de moules bleues en Antarctique

news May 28, 2020

En Antarctique, des scientifiques ont récemment découvert des moules bleues de Patagonie. La présence dans ce milieu glacial de cette espèce, vivant habituellement dans l'hémisphère sud, pourrait être le signe d'une potentielle catastrophe écologique si elle parvenait à se reproduire.

Une présence inquiétante et anormale résultant de plusieurs phénomènes

Une étude menée en Antarctique par le Centre IDEAL (Institut de recherche sur la dynamique des écosystèmes de hautes latitudes) de l'Université Australe du Chili a fait une découverte aussi fascinante qu'inquiétante. Des analyses génétiques ont démontré la présence d'une espèce non-indigène marine dans ces eaux provenant de l'hémisphère sud : la moule bleue de Patagonie.

Deux phénomènes pourraient alors être à l'origine de l'apparition de cette espèce. D'une part, le trafic maritime s'est particulièrement intensifié dans ces eaux favorisant ainsi le transport d'organismes vivants. Les scientifiques ont d'ailleurs compté cet été le passage de 3 à 7 navires par jour dans la baie de Fildes ! À la croissance de ce tourisme, il faut également ajouter la présence des chercheurs.euses toujours plus importante sur les bases et donc l'augmentation du trafic de bateaux pour la logistique. Cette espèce a donc très bien pu, en s'accrochant à la coque d'un navire, arriver dans cette zone géographique.

Jean-Charles Leclerc, chercheur en écologie marine à l’Université catholique de la Très Sainte Conception :

Au cours des vingt dernières années, des cas d’introduction d’individus isolés, transportés sur la coque d’un bateau ou des algues flottantes, ont été observés.

D'autre part, on constate un réchauffement des eaux australes. Des rapports affirment que la température a augmenté de 3 degrés en Antarctique au cours des soixante-dix dernières années et de seulement 1 degré dans l'eau. Les scientifiques ont néanmoins observé une importante vague de chaleur dans le nord du continent l'été dernier. Par endroits, la température de l'eau aurait atteint les 3 degrés !

Grâce à ses températures glaciales et son isolement, ce continent a toujours été hors de portée des espèces envahissantes. Les scientifiques constatent cependant aujourd'hui que cette barrière naturelle est en train de céder progressivement.

Le signe d'une potentielle catastrophe écologique ?

Cette découverte d'une colonie de moules reste fondamentale. En effet, pour une espèce introduit ainsi, jamais un tel cycle de reproduction n'avait été observé ! Néanmoins, rien ne démontre que ces moules aient résisté à l'hiver austral où la température de l'eau est proche des -30°C. Elles ont, par ailleurs, été retrouvées cachées dans des éponges marines, ceci pouvant favoriser les conditions environnementales.

Les scientifiques réalisent tout de même actuellement des expériences en laboratoire. Ils soumettent les moules à différentes conditions de température afin d'étudier leurs effets sur leur physiologie. Selon les chercheurs, si la moule bleue venait à réussir à coloniser cet espace, elle créerait un nouvel habitat pour de nouvelles espèces et bouleverserait le cycle de la matière organique et de nutriments présent.

En cas de succès de colonisation des moules sur les tombants rocheux étudiés, une compétition pour l'espace pourrait se mettre en place avec les algues, les coraux, les éponges et ascidies y habitant. À plus large échelle, les moules pourraient également coloniser les estrans, zones marines exposées à l'air à marée basse, qui augmentent en surface avec la déglaciation en cours, ce que très peu d'espèces indigènes sont capables de faire.

Malgré le caractère fondamental de cette découverte, l'étude réalisée révèle des éventuelles invasions futures d'espèces envahissantes dans ce milieu glacial. Les scientifiques alertent l'ensemble de la planète concernant ce danger et demandent à ce que des mesures soient prises aussi bien au niveau régional qu'international pour que cet épisode ne se reproduise plus.


Retrouvez tous nos articles news sur notre blog en cliquant ici.


Retrouvez tous nos produits sur : auroremarket.fr

Rejoignez la Aurore Market Family sur Facebook et Instagram !

Sources :

Le Point - Climat : L'inquiétante invasion de moules en Antarctique

Le Parisien - Quand les moules tentent d'envahir l'Antarctique

Sciences et avenir - L'inquiétante découverte de moules en Antarctique

Lucile Guerrier

Etudiante et stagiaire en communication - Aurore Market