Consommation verte : un futur « score environnemental » dans l’alimentaire ?

news Apr 13, 2022

La loi climat et résilience prévoit la mise en place d'un futur « score environnemental » qui aura pour but de guider les Français dans le choix d’aliments respectueux de l’environnement.

Bientôt, les catégories d'aliments "vertueuses" seront distinguées dans les supermarchés. En effet, la loi climat et résilience prévoit, dans son article 2, la mise en place de nouveaux affichages d'indice environnemental sur les produits alimentaires afin d'apporter plus de transparence au consommateur et l'aider dans son choix alimentaire.

On avait déjà vu apparaître le Nutriscore qui avait pour but d'informer le consommateur sur la qualité nutritive des aliments. Toutefois, cet indicateur n'apportait aucun élément sur l'empreinte écologique de l'aliment. Le Score alimentaire, lui, apportera plus de visibilité sur l'impact environnemental des l'aliments.

Une demande des consommateurs

Il aura fallut du temps pour arriver à rendre totalement transparent et accessible au consommateur le parcours écologique d'un produit alimentaire. En effet, le manque d'informations, la refus de transparence des entreprises ou encore le manque d'informations permettant d'analyser le cycle de vie d'un produit n'ont pas rendu les choses faciles.

Aujourd'hui, avec l'évolution des méthodologie de mesure et la demande grandissante des consommateurs d'en savoir plus sur les produits qu'ils achètent, l'apparition de ce nouveau Score environnemental semble logique et inévitable.

Ayant pour but d'aider les consommateurs à faire leur courses en toute conscience, ce score intègre une dimension environnementale sur deux aspects complémentaires. D'une part, il distingue au sein d'une même catégorie les aliments les plus écologiques en termes de production, de transformation et de distribution. D'autre part, il permettra de comparer deux catégories d'aliments pour voir laquelle est la plus vertueuse des deux afin (par exemple, l'indicateur valorisera plus des légumineuses par rapport à de la viande).

Trois niveaux de précision

Les entreprises n'étant pas toutes égales face à un affichage environnemental coûteux, le score se composera de trois niveau d'informations :  

Un premier niveau, abordable et à bas prix, permettra au distributeur de renseigner quelques valeurs facilement accessibles : la recette réelle du produit, l’emballage, l’origine des ingrédients, le moyen de production... Ce niveau de précision du score devrait être accessible à moins de 5 euros par référence et applicable à grande échelle.

Un deuxième comportera plus de précisions. Une dizaine de paramètre supplémentaire (par exemple l’alimentation ou l’accès au pâturage de la vache qui a produit le lait vendu) seront disponibles. Des précisions plus onéreuses à obtenir mais qui viendront apporter davantage d'informations intéressantes sur le plan environnemental.

Le troisième niveau intégrera une analyse complète et détaillée du parcours de vie d'un produit. Il sera possible de préciser, par exemple, à la proximité entre le producteur et le commerce ou sera commercialisé le produit, ou encore le mode de stockage du fumier. Ce niveau d'information nettement plus coûteux pourra aller jusqu'à 10.000 euros par référence. Seules les entreprises ayant une réelle envie de transparence et des moyens pouvant atteindre les coûts requis pourront accéder à ce troisième niveau du score.  

Forme et affichage

Le score environnementale sera affiché sous forme de lettre (A, B, C, D…) afin de mesurer la qualité environnementale que représente un produit comparé à ceux d'autres catégories. Les produits bio ainsi que les produits végétaux seront logiquement noté avec une meilleure lettre que des produits de charcuterie.

En complément de la notation par lettre, une seconde note sur 100 serait attribuée au produit afin de faciliter l’analyse dans une même catégorie. Par exemple, 2 steak de boeuf pourraient obtenir la même lettre mais une note sur 100 différente. Cette note aurait pour but de valoriser et comparer le meilleur impact environnemental entre deux produits qui semblent les mêmes de premier abord.

Enfin, 3 sous-scores spécifieront l’impact du produit sur le climat, la biodiversité et les ressources naturelles.

Avant d'être complètement fonctionnel, des tests et analyses devront encore être effectuées pendant environ un an avant la finalisation et le lancement.


Retrouvez tous nos produits sur : auroremarket.fr

Rejoignez la Aurore Market Family sur Facebook et Instagram !


Source :
20minutes - "Transition écologique : À quoi devrait ressembler le futur « score environnemental » dans l’alimentaire"