"Plus de la moitié" des usages de glyphosate seront interdits en 2021

news Sep 14, 2020

La ministre de la Transition écologique a déclaré que "plus de la moitié" des usages de glyphosate serait interdit "dès le début de l'année prochaine". La prohibition totale du glyphosate en France est prévue pour 2023.

Ce mardi 8 septembre, la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili a affirmé que le gouvernement allait interdire "plus de la moitié" des utilisations du glyphosate "dès le début de l'année prochaine".

Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique pour France Inter

Sur le glyphosate on a une mission en cours (qui est) plutôt en train de bien avancer dans la recherche pour qu'on ait des alternatives. Donc on va avoir des interdictions de glyphosate sur certaines utilisations dès le début de l'année prochaine. On sera sur plus de la moitié (des utilisations), ce qui n'est pas suffisant du tout mais on est en train de travailler sur les alternatives.

L'Hexagone s'était fixé pour objectif de prohiber l'essentiel des utilisations de glyphosate en 2021 et de l'interdire totalement en 2023. En 2019, le président Emmanuel Macron avait cependant indiqué que la France n'arriverait pas à se passer à "100 %" du glyphosate en 3 ans.

En 2017, la France s'était fixé pour objectif de sortir de l'essentiel des usages du glyphosate en 2021, et d'une interdiction totale en 2023.

Un gouvernement à la recherche d'alternatives au glyphosate

La ministre de la Transition écologique a aussi déclaré que le gouvernement allait "trouver des alternatives" à l'usage des néonicotinoïdes, un insecticide interdit. Le gouvernement a néanmoins déposé un projet controversé de dérogation. Pour la ministre, cette dérogation demandée par la filière de la betterave à sucre, était "un exemple typique des problèmes que nous rencontrons quand on n'est pas suffisamment vigilants sur l'application des lois que nous votons".

Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique

En quatre ans on avait le temps pour trouver des alternatives, y compris pour les betteraves, le problème c'est que derrière ça n'a pas suivi. La filière n'a pas suivi, elle a trainé les pieds, la recherche n'a pas avancé pour trouver des alternatives suffisantes et puis l'Etat et les parlementaires n'ont pas suffisamment joué leur rôle pour dire on en est où?.
Je pense toujours que les néonicotinoïdes sont très dangereux. Je pense toujours qu'il faut qu'ils soient interdits totalement, je suis très fière qu'à l'heure actuelle il y ait plus de 91% des utilisations qui soient interdites en France. Maintenant il faut la dernière petite marche. Le pilotage qui a manqué pendant quatre ans, là on va l'avoir avec Julien Denormandie (le ministre de l'Agriculture) et les alternatives on va les trouver.

Retrouvez tous nos articles news sur notre blog en cliquant ici.


Retrouvez tous nos produits sur : auroremarket.fr

Rejoignez la Aurore Market Family sur Facebook et Instagram !

Source photo : Pixabay / barskefranck

Sources :

Glyphosate : “plus de la moitié” des usages seront interdits en 2021
Le gouvernement va interdire “plus de la moitié” des utilisations du glyphosate, désherbant très controversé, “dès le début de l’année prochaine”, a déclaré mardi 8 septembre la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili.
Glyphosate : plus de la moitié des utilisations seront interdites en 2021
L’interdiction du glyphosate en France aura été repoussée à plusieurs reprises au cours des trois dernières années.
« Plus de la moitié » des usages du glyphosate interdits en 2021
Ils sont utilisés partout, par les agriculteurs pour augmenter leur rendement et leur production, mais aussi par les particuliers dans leur jardin ou sur leur potagers. Mais aujourd’hui ils sont regardés avec suspicion du fait de leurs dangers sur la santé. C’est quoi au juste les pesticides? R…

Lucile Guerrier

Etudiante et stagiaire en communication - Aurore Market