Marseille : flots de déchets dans les rues après les inondations et la grève des éboueurs

news Oct 6, 2021

Après une semaine de grève des éboueurs et de fortes inondations, l'addition est très salée pour les habitants de Marseille. Dans la nuit de dimanche à lundi, la ville s'est retrouvée sous les eaux mais aussi sous les déchets.

Les plages couvertes de déchets

Canettes, sacs plastique, pneus, bouteilles de gaz, frigos... Ce mardi 5 octobre, les Marseillais ont découvert avec horreur les images de leurs plages jonchées de détritus. Vous vous demandez pourquoi tant de déchets étaient dans les rues ? Les éboueurs, qui avaient repris le travail le 1er octobre après une semaine de confrontation contre le passage aux 35 h hebdomadaire dès le 1er janvier 2022, n'ont pas eu le temps de débarrasser la cité phocéenne de tous les détritus avant l'annonce de l'alerte rouge et des fortes inondations. Les déchets ont donc été emportés par les eaux, direction la mer Méditerranée...

Une décharge à ciel ouvert qui a relancé les querelles politiques et les débats sur la propreté de la ville, tout en pointant du doigt cette grève des éboueurs.
L’adjointe au maire à l’Environnement, Christine Juste,  a déploré cette situation :

Voilà un an que nous travaillons à changer l’image de Marseille (...) et là elle est abîmée !

L’adjointe à la politique de la ville, Audrey Gatianelle, s'est également exprimée :

C’est une honte et un scandale écologique. Marseille doit retrouver sa souveraineté, ses compétences, cette situation est intolérable.

Inquiétudes des élus et des habitants

Nathalie Morand, élue écologiste de la région PACA, s'est exprimée sur Twitter en postant des photos de la plage couverte de détritus :

Vigilance rouge à Marseille veut aussi dire pollution du littoral par les déchets et les eaux usées qui se déversent dans la Méditerranée par l’Huveaune.

Les habitants se sont également inquiétés du chemin emprunté par ces tonnes d’ordures, pas encore ramassés. C’est le cas de Mathieu Grapeloup, membre d’une ONG et fondateur d’une page Facebook, "Marseille à la loupe" :

Les intempéries à Marseille sont un désastre écologique. Les pluies diluviennes arrivent dans un contexte où la ville croule sous les poubelles en raison de la grève passée et les déchets sont éparpillés aux quatre coins de la ville et filent vers la mer. C’est catastrophique !

Elan de solidarité


Habitants comme associations,  s’affairent depuis mardi, craignant le mistral annoncé dans les jours à venir qui pourrait ramener d’autres déchets encore. Clean my Calanques ou encore Sea Shepherd Marseille lancent des appels aux volontaires pour aider à nettoyer les plages. A titre d'exemple, mardi, Clean my Calanques a prêté gants, sacs et pinces aux volontaires pour nettoyer la plage de l’Escale Borély, près de celle du Prado.

​“1 déchet par jour” a également donné rendez-vous aux citoyens hier après-midi sur la plage de l’Huveaune. Pierre Benarroche, maire des 6e et 8e arrondissements a demandé aux habitants :

À cause du vent et des vagues, le nettoyage va devoir se prolonger sur plusieurs jours et j’appelle toutes les bonnes volontés à grossir les rangs des bénévoles associatifs car chaque déchet ramassé compte.

En mer, les marins-pompiers de Marseille ont initié une surveillance aérienne des côtes pour repérer les déchets et organiser leur ramassage. De nombreuses aires marines protégées sont situées au large de Marseille, notamment dans le parc national des Calanques, le plus visité de France, aux portes de la ville...


Retrouvez tous nos articles news sur notre blog.


Retrouvez tous nos produits sur : auroremarket.fr

Rejoignez la Aurore Market Family sur Facebook et Instagram !

Photo : AFP

Sources :

Morgane Masson, "Inondations à Marseille : après des flots de déchets dans les rues, les plages de la ville sont défigurées", Midi Libre - 05/10/2021.