Mars. L’arrivée officielle du printemps est pour bientôt, même s’il est déjà arrivé dans beaucoup de régions. Le printemps, les bourgeons, les fleurs, le retour des chants des oiseaux et le pollen !

Pour les personnes ne souffrant pas d’allergies, cette période est idéale pour profiter des beaux jours en terrasse mais pour les autres, mettre un pied dehors peut vite devenir un enfer. Les yeux qui pleurent, le nez qui coule et les éternuements par dizaines toutes les 5 minutes peuvent vite être contraignants et fatigants.

Avec quelques astuces, le printemps peut être à nouveau une belle saison même pour les plus allergiques d’entre nous.

Une belle assiette pour agir sur la flore intestinale et combattre les allergies

Faites la part belle aux aliments à effets prébiotiques qui vont permettre de nourrir et de renforcer la composition et l’activité de votre flore intestinale qui est responsable en grande partie de notre immunité. Ces aliments stimulent le développement d’un certain type de bactéries ( les Bifides et les Lactobacilles) qui ont une action protectrice et favorisent l’harmonie dans cet écosystème. Ils augmentent les défenses immunitaires localement et ont une action sur la perméabilité intestinale qui est responsable de beaucoup d’allergies et d’intolérances.

En prévention ou en curatif, il sera toujours intéressant d’avoir au quotidien une ration suffisantes d’aliments à effets prébiotiques dans son assiette. À vous de composer votre assiette avec:

  • Les légumes :

l’ail, l’artichaut, l’asperge, la betterave, le chou, le brocoli, la chicorée, l’échalotte, l’endive, le fenouil, les haricots verts, l’oignon, le panais, le pissenlit, le poireau, la tomate, le topinambour, le panais.

  • Les fruits :

l’ananas, la banane, le coing, les fruits rouges, les fruits secs, la mangue, la nectarine, le pamplemousse, la pèche, la poire, la pomme.

  • Les légumineuses:

Les lentilles, les pois chiche, les flageolets, les haricots rouges et noirs.

  • Les céréales :

L’avoine, le blé entier, le lin, l’orge et le seigle.

N’oubliez pas les acides gras essentiels

Consommez au moins deux cuillères à soupe d’huile végétale bio, première pression à froid chaque jour pour avoir des apports suffisants en acide gras essentiels. L’huile végétale de périlla est particulièrement recommandée en cas d’allergies car elle a une action inhibitrice sur une enzyme responsable des réactions inflammatoires ainsi que sur la libération de l’histamine.

Remèdes naturels: plantes et huiles essentielles

Le plantain est un puissant antihistaminique naturel. Il possède en plus des compétences antibactérienne, antivirale et antispasmodique. Il est très efficace sur les larmoiements.

Les huiles essentielles d’estragon et d’eucalyptus radié seront vos meilleures alliées en cas d’allergies.

Mettez une goutte d’huile essentielle d’eucalyptus radié sur un mouchoir et inspirez profondément plusieurs fois par jour. Vous pouvez aussi vous faire des inhalations en versant 5 gouttes d’huile essentielle dans un bol d’eau chaude.

L’huile essentielle d’estragon est un puissant antihistaminique naturel avec son action sur le foie. En préventif ou en curatif, il est toujours intéressant d’avoir un flacon à porter de main. 1 goutte d’huile essentielle d’estragon sur un comprimé neutre ou dans une cuillère à café d’huile végétale matin et soir vous soulagera des vos allergies. Attention, l’huile essentielle d’estragon n’est pas consommable pendant la grossesse ni l’allaitement.

L’huile essentielle de ravintsara associée à celle d’eucalyptus radié vous permettra de retrouver un confort respiratoire. Mélangez 2 gouttes de chaque huile essentielle et massez-vous avec sur les sinus et sur le thorax.

Vous pouvez diffuser une synergie d’huiles essentielles pour assainir l’air de votre logement ou de votre bureau. La synergie des huiles essentielles de niaouli, le ravinstara et l’eucalyptus radié est purifiante et assainissante.

Pensez à aérer chaque matin votre habitation. L’air est moins chargé en pollen le matin que le soir.


Important : les huiles essentielles sont fortement déconseillées aux enfants de moins de 6 mois et aux femmes enceintes et qui allaitent