Découvrez l'impact environnemental des grandes surfaces

news Jan 29, 2020

Nous sommes de plus en plus sensibilisés sur les conséquences que notre quotidien a sur l'environnement. Les consciences s'éveillent progressivement mais les vieilles habitudes ont la vie dure. Il est encore difficile pour de nombreux foyers de faire ses courses sans passer par un supermarché. Pourtant, ces centres représentent un véritable problème écologique.

En France, 72 % des dépenses alimentaires se font dans les grandes surfaces durant l'année 2011 (source : INSEE). Pourtant, c'est dans ces sites de distribution que nous sommes poussés à la surconsommation. L'omniprésence des produits d'alimentation nous encourage à consommer davantage d'articles dont nous n'aurions pas forcément besoin. Aujourd'hui, l'association WWF a affirmé que l’Homme consommait en 8 mois les ressources naturelles renouvelées par la terre en 1 an.

Du plastique sous toutes ses formes

Les ventes en grandes surfaces sont bien souvent accompagnées d'un sur-emballage, notamment plastique ! Bien que de nouvelles réformes vont pousser ou ont déjà poussé certaines grandes enseignes à faire attention, il n'est pas rare de croiser des fruits dans des sachets plastifiées, des salades vendues sous vide ou encore des légumes entièrement recouverts de plastique.

Pour lutter contre le plastique, Aurore Market lance la consigne. Pour les intéressés, c'est par ici.

Une chaîne logistique très peu écologique

Les supermarchés ont beau investir les centres-villes, la marche est un mode de locomotion très minoritaire (17%) comparée à l'automobile (65,3%).  En moyenne, plus de 50% des consommateurs font leurs courses en voiture. De plus, les supermarchés se font également livrer les produits depuis les centrales d'achats du groupe ou depuis les producteurs. Les émissions carbones se retrouvent donc multipliées !

Les grandes surfaces : un besoin énergétique considérable

Les magasins physiques ont besoin d'énergie pour fonctionner : chauffage, climatisation, meubles froids, lumières, systèmes de sécurité, etc. Aujourd'hui, la consommation énergétique d'une grande surface à dominante alimentaire est entre 800 et 900 kWh par m2. Elles demandent également une grande consommation d'eau qui ne cessent de s'accroître avec le temps.

Février 2020 : un mois sans supermarché !

Après le succès que ce mouvement rencontre depuis 2016, En Vert Et Contre Tout a annoncé relancer ce "challenge" pour l'année 2020. L'objectif ? Montrer aux grandes surfaces que nous ne sommes pas d'accord avec certaines de leurs pratiques, notamment le sur-emballage. Mais ce n'est pas tout, ils souhaitent également pousser les consommateurs à redécouvrir les petits commerçants, les magasins spécialisés dans une alimentation bio et plus saine, afin de réapprendre à consommer de façon saine, durable et raisonnée.

Le but de ce défi ? Encourager les commerces indépendants, redécouvrir les épiceries de quartier, soutenir les petits producteurs, favoriser la vente en vrac et le commerce local, repeupler les marchés ou encore réapprendre à n’acheter que l’essentiel.

Êtes-vous prêts à vous lancer dans ce défi écologique ?


Pour retrouver tous nos produits : auroremarket.fr

Rejoignez notre communauté sur Facebook ou Instagram !


Sources :

Où fait-on ses courses ? - Insee Première - 1526
En 2011, 72 % des dépenses alimentaires se font dans les grandes surfaces, 34 % des dépenses d’habillement dans les petits commerces spécialisés et 42 % des dépenses de biens durables dans les
5 chiffres étonnants sur les Français et leurs courses
De moins en moins de Français font leurs courses le dimanche. C’est l’une des surprises de la dernière étude de l’Insee sur la consommation qui se penche sur l’évolution des habitudes depuis 1974.
La grande distribution abîme l’environnement
L’ONG WWF France vient d’établir un classement des entreprises françaises les plus néfastes pour l’environnement. En tête, toutes les enseignes de la grande distribution. Mais le consommateur peut les influencer.

L'Encyclopédie du Développement Durable

Où fait-on ses courses ? - Insee Première - 1526
En 2011, 72 % des dépenses alimentaires se font dans les grandes surfaces, 34 % des dépenses d’habillement dans les petits commerces spécialisés et 42 % des dépenses de biens durables dans les
4e édition du défi« FÉVRIER SANS SUPERMARCHÉ »

Mégane Baltzer

Chargée de communication - Aurore Market