Le fléau du plastique en France et dans le monde

news Feb 18, 2020

D'après le rapport WWF paru en mars 2019, 100 millions de tonnes de déchets plastiques se retrouvent dans la nature chaque année. La France est responsable de 3,5% de ce désastre.

Quel est l'impact sur l'environnement ?

Il s'agit d'un problème de grande ampleur. Le plastique se retrouve incinéré, dans les décharges ou pire, déversé dans la nature (sol, rivières, lacs, etc). C'est une véritable catastrophe environnementale pour nos océans et leurs écosystèmes. La fameuse île de déchets dans les Caraïbes dont la surface représente 3 fois la France pèserait plus de 80.000 tonnes, selon une étude publiée dans le Scientific Reports. Si cela continue ainsi, d'ici 2050, il y aura plus de plastique que de poissons dans l'océan.

Des concentrations élevées de matières plastiques ont été retrouvées dans les voies respiratoires et dans l'estomac de centaines d'espèces marines. Pensant voir de la nourriture, de nombreux animaux marins ingèrent des sacs plastiques et finissent par en mourir ne parvenant pas à les évacuer. Selon une note de l'ONU, il y a des preuves que les produits chimiques utilisés lors de la fabrication du plastique contaminent les espèces vivant dans l'eau et finissent par se retrouver dans nos assiettes.

Quelles solutions adopter ?

La loi EGA interdit certains ustensiles en plastique jetable

En France, les interdictions adoptées dans la loi EGA répondent à l'urgence d'agir pour lutter contre le plastique. C’est en particulier l’amendement du Député François-Michel Lambert qui a modifié la liste des ustensiles plastiques interdits. L’article L541-10-5 III du Code de l’environnement dispose désormais : « Au plus tard le 1er janvier 2020, il est mis fin à la mise à disposition des gobelets, verres et assiettes jetables de cuisine pour la table, pailles, couverts, piques à steak, couvercles à verre jetables, plateaux-repas, pots à glace, saladiers, boîtes, et bâtonnets mélangeurs pour boissons en matière plastique, sauf ceux compostables à domicile et constitués, pour tout ou partie, de matières biosourcées ».

Reste de nombreux défis à relever... En effet, les solutions comme les sacs en papier, tissus ou bio plastiques ne sont optimales que si ces conditions sont respectées :

  • Les sacs en papiers : il faudrait pouvoir réutiliser son sac au moins 3 fois pour que son impact écologique, en terme de production, s'abaisse à celui d'un sac plastique. Ces sacs s'abiment et se déchirent facilement, il est donc difficile de les réutiliser à volonté.
  • Les sacs en tissus : ils sont généralement fabriqués à partir de coton, dont la culture requiert de grandes quantités d'eau et de pesticides. L'impact pour l'environnement n'est pas des moindres. Un sac en coton devra être réutilisé 131 fois avant que son impact écologique ne soit amorti.
  • Les sacs en bio plastiques (polypropylène) sont une alternative moins coûteuse à l'environnement que la culture du coton. 11 utilisations sont nécessaires pour que l'impact environnemental soit moins important que le plastique classique.

Quel rôle pour les entreprises ?

Les entreprises et les industries doivent bien sûr être les premières concernées. Il est impératif de supprimer le plastique inutile et excessif et surtout de stopper le sur-emballage. La meilleure solution reste la diminution de la production et l'investissement dans l’innovation. En effet, la recherche d’alternatives durables dans des systèmes de gestion des déchets qui respectent l’environnement est primordiale.

Afin que les entreprises puissent changer les choses, un changement des mentalités est nécéssaire. La culture de consommation favorise les habitudes d'usage unique et doit être complètement remise en question. La consigne est le meilleur moyen d’y arriver !

D’après plusieurs études, les contenants consignés produisent 80% de gaz à effet de serre en moins que les matières recyclées. Sans compter la consommation d’eau (réduite de 33% puisque réutilisée d’un lavage à l’autre) ou celle de l’énergie (75% d’économie).

Source : Ademe

Aurore Market lance la consigne !

C'est pour cette raison que Aurore Market s'engage aujourd'hui et a besoin de vous ! Nous lançons une campagne de financement participatif pour lutter contre les déchets plastiques. Notre projet ? Lancer un système de consigne pour remplacer les emballages plastiques qui représentent un véritable fléau pour notre environnement.

Pour contribuer à notre projet écologique, c'est ici !


Pour retrouver tous nos produits : auroremarket.fr

Rejoignez notre communauté sur Facebook ou Instagram !

Participer à notre campagne zéro déchet


Sources :

5 chiffres chocs démontrent pourquoi le plastique est un fléau planétaire
VIDÉOS - La nouvelle enquête de Cash Investigation «Plastique, la grande intox» met en lumière les défaillances et dangers du recyclage de plastique. Cinq chiffres alarmants démontrent pourquoi il est urgent de nous désintoxiquer de ce matériau.
[Danger plastique] Les 10 chiffres chocs de ce fléau planétaire
1,5 million d’animaux tués par le plastique chaque année, 89 milliards de bouteilles plastiques d’eau vendues tous les ans, un milliard de pailles non recyclables jetées chaque jour... Les chiffres donnent le tournis. Face au danger mortel qu’est le plastique pour l’environnement et la biodiversité,…
Environnement Le plastique, le fléau marin du XXIe siècle ?
Aux images inoubliables des grandes marées noires du XXe siècle succèdent aujourd’hui celles d’un «continent de plastique» souillant les mers, les océans, nos plages. Quelle réalité couvre la pollution du milieu marin au XXIe siècle? Cinq questions à François Galgani, chercheur à l’Ifremer.
Le fléau dramatique des déchets plastiques dans les océans
Des dizaines de millions de tonnes polluent les océans de la Terre. Les chiffres sont aussi terribles que les conséquences pour l’environnement.
La lutte contre le plastique à usage unique progresse !
Aux niveaux Français (loi EGA) et Européen (directive relative aux plastiques à usage unique), de nouvelles réglementations viennent d’être adoptées pour réduire voire interdire l’usage du plastique, et en particulier du plastique jetable. Tour d’horizon d’une fin d’année 2018 marquée par une action…