Covid-19 : une menace supplémentaire pour les grands singes ?

news May 19, 2020

Déforestation, braconnage, destruction de leur habitat naturel, contacts grandissants avec les humains... Toutes ces raisons justifient l'inquiétude des spécialistes des grands singes (chimpanzés, gorilles et orang-outans) au sujet de la potentielle transmission du virus entre ces espèces menacées et l'Homme.

L'existence d'une potentielle transmission du virus entre humain et primates

Le Covid-19 n'est pas la première maladie à représenter un risque pour ces espèces. En effet, en 2016, un autre coronavirus humain, le OC43, avaient déjà infecté un très grand nombre de chimpanzés en Côté d'Ivoire. Par ailleurs, une étude de l'Institut Jane Goodall a démontré que sur une cinquantaine d'années d'observations, plus de la moitié des morts par maladie chez les chimpanzés concernaient des maladies respiratoires. Cette transmission aisée de l'humain vers le singe serait notamment liée à la proximité phylogénétique et géographique entre les deux espèces.

Des mesures préventives suffisantes ?

De nombreuses mesures préventives strictes ont été prises dès le début de la pandémie. Le centre de recherche en Ouganda, où travaille la primatologue Sabrina Krief, a mis en place un système pour ausculter les singes à distance afin de limiter les contacts entre primates et humains. Des pièges photographiques ont été disposés dans le parc pour pouvoir détecter d'éventuelles toux. L'Institut Jane Goodall a, en outre, lancé une campagne de dons pour obtenir des kits de test et des équipements médicaux afin d'ausculter les animaux.

Dans les mois à venir, avec le redémarrage du tourisme, le port obligatoire du masque semble être la mesure privilégiée pour toute personne rendant visite à ces espèces. Il s'agirait non seulement de protéger les animaux du virus, mais aussi de toute autre maladie respiratoire transmissible. Comme l'affirme la primatologue Sabrina Krief :

"Il est urgent de prendre des mesures pour réduire l’ensemble des menaces qui pèsent sur les grands singes si nous voulons prévenir la disparition de nos plus proches parents et des habitats vitaux pour la planète qui leurs sont associés."

Cependant, de plus en plus de singes continuent de s'aventurer dans les villages aux alentours des parcs pour se nourrir en raison de la destruction de leur habitat naturel. Des braconniers continuent également de pénétrer dans les parcs nationaux.

Enfin, la primatologue étudie le phénomène de l'automédication des chimpanzés. En cas de contamination d'un singe, ce phénomène pourrait nous en apprendre davantage sur la découverte d'un traitement contre ce virus. Il s'agit tout de même d'espérer que cela ne sera jamais utilisé pour découvrir un vaccin...


Retrouvez tous nos articles news sur notre blog en cliquant ici.


Retrouvez tous nos produits sur : auroremarket.fr

Rejoignez notre communauté sur Facebook et Instagram !

Sources :

Libération - Covid-19 : «Il y a des risques très importants que les grands singes soient atteints»

La Relève et la Peste - Le Covid-19 menace les chimpanzés

UNESCO - Les grands singes et le covid-19, une menace supplémentaire pour des espèces déjà menacées ?

Lucile Guerrier

Etudiante et stagiaire en communication - Aurore Market