Pourquoi ?

Pilule, patch, anneau vaginal, sterilet hormonal, implant, contraceptifs injectables... sont tous des moyens de contraception hormonaux. Leur système ? Agir sur le fonctionnement hormonal du le corps de la femme, pour éviter qu'elle tombe enceinte. Par définition, ce sont donc des perturbateurs endocriniens. Seulement, ce sont des perturbateurs endocriniens que l'on ingère volontairement, pour éviter la grossesse. Ils diffèrent donc des autres PE, avec lesquels nous sommes souvent en contact sans nous en rendre compte. Leur problème ? Ils ont eux aussi des effets néfastes sur notre santé.

Quels dangers de la contraception hormonale ?

La pilule étant l'élément de contraception le plus utilisé, il serait assez pertinent de prendre cet exemple. Les risques liés à la prise de la pilule sont inscrits dans la notice de celle-ci sous le terme "effets secondaires". Sécheresse vaginale, acné, baisse de libido, nausées, changements d’humeurs, douleurs mammaires, prise de poids, saignements, risques (avérés !) de thrombose. Ceux-ci sont les "effets secondaires" principaux, mais la liste est longue. Les risques sanitaires dépendent aussi du type de pilule, celles de la troisième génération sont connues pour avoir un risque plus élévé de thrombose.
Et pour les fumeuses, le risque d’avoir une maladie cardio-vasculaire est multiplié par 20 !

Quelles alternatives ?

La pilule prouvant son efficacité et son confort, il est difficile pour beaucoup de femmes de s'imaginer sans. De plus en plus de femmes décident tout de même d'arrêter la pillule, et changent de mode de contraception. La contraception concerne toutes les parties prenantes de la relation. Le choix de la femme d'un mode de contraception hormonale doit être réalisé dans son consentement explicite, sans pression de la part du partenaire. Accepter les effets secondaires d'une contraception hormonale, la présence de nouveaux pertubateurs endocriniens (ajoutés à tous ceux que l'on rencontre dans notre vie quotidienne) n'est pas chose aisée. Les alternatives à la contraception hormonale seraient une contraception sans hormones, comme le stérilet en cuivre par exemple ou le préservatif.

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à jeter un oeil sur nos sources :

Générations Cobayes, sur la contraception hormonale

Madmoizelle, pour tout comprendre sur les différentes générations de pilules