Élevage : l'UE favorable au retour des farines animales

news Sep 22, 2021

Interdites depuis 2001, les farines animales avaient agité toute l'Europe avec la crise de la vache folle. Dès cet automne, ces farines feront leur retour dans les étables mais sous une forme différente.

Des protéines animales transformées

En 2001, suite à la crise de la vache folle, l'Union Européenne avait interdit d'alimenter les animaux avec des farines animales car elles contenaient des morceaux d'animaux morts non consommés par l'homme. Cependant, l'UE est sur le point de revenir sur sa décision et d'autoriser les farines animales pour les porcs et les poulets (sous conditions contrôlées afin d'éviter tout risque sanitaire). Un sujet très sensible pour les éleveurs et les consommateurs.

A l'avenir, les termes farines animales se transformeront en « protéines animales transformées » (PAT). Sous forme de poudre ou de granule, cette farine animale inclut des parties de poulets ou de porcs riches en protéines telles que les museaux, les pattes que l’homme ne mange pas.

Christiane Lambert, présidente de la Fédération des syndicats agricoles majoritaires européens, affirme :

À l’époque, les farines animales, c’était un peu gore. Mais on est plus du tout sur le même produit.

À la direction d'une exploitation de porcs dans l'ouest de la France, elle est opérationnelle à alimenter ses animaux avec des PAT tant qu'il y a une "rigueur absolue" dans les circuits d'approvisionnement.

Des règles très strictes

La décision d’autoriser 20 ans après, les farines animales, a été prise en tenant compte des conseils d’agences sanitaires. Et de nombreuses règles seraient prises pour éviter tout danger.

Dans le texte européen, nous pouvons lire :

Des conditions strictes devraient s’appliquer lors de la collecte, du transport et de la transformation de ces produits, et des échantillons devraient être régulièrement prélevés et analysés afin d’éviter tout risque.

Contrairement à l'époque de la crise de la vache folle, les farines animales proviendront d'animaux en bonne santé et non malades. De plus, le "cannibalisme" entre animaux sera éradiqué. Les techniques de production et de distribution seront très contrôlés et seront utilisées seulement dans les étables qui élèvent des porcs et des poulets, afin d'éviter tout risque.

Nicolas Marchal, membre de la Fédération Wallonne de l’Agriculture (FWA), a affirmé :

Au niveau de la Wallonie et avec les éleveurs de porcs, on était d’accord de donner la possibilité d’utiliser ces farines animales. Ces garde-fous, ce sont les règles les plus strictes possible. Grâce à ça, il ne sera pas question de retomber dans des travers du passé. Cette proposition donne toutes les garanties aux consommations et aux productions qu’il n’y aura plus de problème.  

25 pays membres de l'UE ont donné le feu vert

25 états membres sur 27 ont donné leur accord pour lever cette interdiction. L’Irlande et la France sont les seuls pays qui se sont abstenus. En effet, le ministre de l'agriculture ne s'est pas encore manifesté sur ce sujet.

Cependant, ce choix a une vocation économique. L'une des raisons pour lesquelles l'UE lève cette interdiction, est due au coût des farines animales qui sont moins élevées que les protéines végétales. Beaucoup d'animaux sont alimentés avec des protéines végétales comme le soja, qui provient du Brésil. Une importation qui a une empreinte environnementale très lourde.

Cette décision de l'UE est-elle le signe d'une énième marchandisation des animaux et d'un recul dans l'amélioration de nos rapports avec eux ?


Retrouvez tous nos articles news sur notre blog.


Retrouvez tous nos produits sur : auroremarket.fr

Rejoignez la Aurore Market Family sur Facebook et Instagram !

Photo : Pexels & Pixabay

Sources :

L’UE favorable au retour des farines animales pour nourrir porcs et poulets
Suite à la crise de la vache folle, l’Union Européenne avait interdit en 2001 de nourrir le bétail avec des farines animales qui contiennent des morceaux d’animaux morts non consommés par l’homme. Selon un texte publié au Journal officiel de l’Union Européenne, cette dernière envisage toutefois de r…
Du poulet pour les cochons : 20 ans après l’interdiction et la crise de la vache folle, le retour des farines animales
La farine animale va faire son retour au sein de l’Union Européenne. Dès la semaine prochaine, il sera possible, en principe, de nourrir volailles et porcs avec des “protéines animales transformées” (PAT), selon un...
Élevage : les farines animales de nouveau autorisées par la Commission européenne
La Commission européenne a revu sa copie concernant les farines animales, et les autorise de nouveau à la vente pour les porcs et les volailles sous le nom de “protéines animales”. Elles étaient interdites au sein de l’Union européenne depuis la crise de la vache folle.