Ile-de-France : un mois après le déconfinement, la pollution de l'air est de retour

news Jun 12, 2020

Le déconfinement a sonné le glas de la qualité de l'air en Ile-de-France. En effet, une étude publiée ce mercredi démontre que la pollution est de retour aux mêmes niveaux qu'avant le confinement en région parisienne.

Un retour de la pollution qui ne surprend pas

La qualité de l'air du confinement semble être aujourd'hui un lointain souvenir. En effet, selon une étude "d’évaluation de l’impact du déconfinement sur la qualité de l’air en Ile-de-France" publié par l'association Airparif ce mercredi 10 juin 2020, la pollution est revenue avec le déconfinement.  

L'association Airparif :

Sur la période du 11 au 31 mai, la reprise progressive des activités, et particulièrement du trafic, a conduit à une remontée des quantités de polluants rejetés dans l’atmosphère pour les oxydes d’azote (NOx) et les particules (PM10 et PM2.5) à des niveaux équivalents à 80 % des émissions observées avant le confinement et jusqu’à 90 % pour le boulevard périphérique. Les émissions de CO2 sont également reparties à la hausse, avec une augmentation jusqu’à 80 % des niveaux habituels.

La qualité de l'air a ainsi retrouvé ses niveaux d'avant confinement, notamment en ce qui concerne la quantité de particules fines.

L'association Airparif :

Après une diminution de -7 % pendant le confinement, les niveaux observés habituellement à cette période de l’année sont atteints de nouveau, alors que pour le dioxyde d’azote, la baisse de concentration dans l’air est passée de -25 % pendant le confinement à -15 % sur les 3 premières semaines de déconfinement.

Pendant le confinement, la qualité de l'air n'avait jamais été aussi bonne depuis 40 ans en Ile-de-France. Ceci est notamment dû à la baisse des émissions du trafic routier qui ont été divisées par 4 comparé aux niveaux de l'avant confinement. Si nous prenons l'exemple de la semaine du 16 au 20 mars, par rapport à d'autres mois de mars, l'association avait noté "une amélioration de la qualité de l’air de l’ordre de 20 à 30 % dans l’agglomération parisienne, consécutive à une baisse des émissions de plus de 60 % pour les oxydes d’azote". Une situation qui semble actuellement relever de l'utopie.

Le centre de Paris moins pollué

Le retour à ces niveaux de pollution n'est pas une grande surprise. Le centre de Paris est tout de même un peu moins pollué par rapport au reste de la région parisienne en raison de l'installation de pistes cyclables.

Pierre Pernot, ingénieur d’étude à Airparif :

L’amélioration de la qualité de l’air était liée à la baisse du trafic routier et aérien et actuellement il y a une reprise du trafic routier. À partir de là, en présence de cette source majeure de pollution en Ile-de-France, on va avoir un impact sur la qualité de l’air. (Le périphérique est) très proche du niveau habituel (d’émissions). Certains endroits ont encore un peu de marge, notamment dans le centre de Paris, avec la mise en place des pistes cyclables.

Le danger du mélange pollen-pollution

Ce retour de la pollution est un vrai risque pour la santé, notamment avec la forte présence du pollen actuelle.

Isabella Annesi-Maesano, directrice de recherche à l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM) et épidémiologiste des maladies allergiques et respiratoires :

En fonction du type de pollution, on peut avoir des problèmes cardiaques, des problèmes vasculaires, du diabète, des cancers du poumon et des maladies chroniques. Désormais nous savons que certaines maladies s’installent de manière sournoise, et ce en lien à une exposition à la pollution même à des doses qu’on ne considère pas comme dangereuses.

Retrouvez tous nos articles news sur notre blog en cliquant ici.


Retrouvez tous nos produits sur : auroremarket.fr

Rejoignez la Aurore Market Family sur Facebook et Instagram !

Sources :

La pollution de l’air est de retour à Paris et gare au mix avec le pollen
L’arrêt du trafic routier dans une partie du globe a entraîné une baisse significative du dioxyde d’azote (No2) dans l’air. Notre article à lire ici : https://www.20minutes.fr/planete/2761859-20200416-coronavirus-confinement-effet-benefique-air-respire Retrouvez nous sur: Snapchat : https://www.snapchat.com/discover/Oh_My_Fake/4353604241…
Région parisienne : la pollution de l’air repart à la hausse après le déconfinement
Les émissions de CO2 sont remontées jusqu’à 80% des niveaux habituels”, note Airparif. Cette remontée de la pollution est notamment due au trafic routier.

Lucile Guerrier

Etudiante et stagiaire en communication - Aurore Market