Gironde : un collectif souhaite remettre en culture des terres en friche

news Jun 19, 2020

Dans le Bassin d'Arcachon et le Val de l'Eyre, le collectif Aliment-Terre a lancé le projet "La Pelle du 18 juin". Il consiste en la remise en culture de terres en friche afin de retrouver une indépendance alimentaire et de relocaliser l'agriculture.

"La Pelle du 18 juin"

Le collectif Aliment-Terre a mis en place "La Pelle du 18 juin" afin de relocaliser l'agriculture et regagner une indépendance alimentaire alors que "la pandémie du Covid-19 a de nouveau mis en lumière l’extrême fragilité de notre approvisionnement".

Cette association, regroupant une centaine de personnes de tout bord professionnel (paysans, scientifiques, cuisiniers, etc) souhaite remettre en culture des terres en friches autour du Bassin d'Arcachon et du Val de l'Eyre.

Jean-Roland Berthélémy, membre du collectif :

Ici, la seule activité que l’on considère, c’est le tourisme en faisant venir des milliers de personnes. Même les forêts sont de plus en plus abandonnées et l’agriculture n’a aucune place. Par exemple, le sujet n’avait même pas été abordé dans un premier temps dans le Schéma de cohérence territoriale à l’horizon de 2030.

Revaloriser le métier d'agriculteur

Depuis plusieurs mois, le collectif se bat avec les autorités pour remettre en culture certains terrains. De fait, il a décidé de mettre en route le projet jeudi 18 juin 2020. Toute la journée, les bénévoles vont ainsi préparer la terre et planter des fruits et des légumes sur la commune du Teich afin de sensibiliser la population et l'Etat. De nombreuses communes sont déjà particulièrement intéressées par le projet. Cependant, comme l'explique l'association, elles manquent de main d'oeuvre et de compétences.

Jean-Roland Berthélémy, membre du collectif :

Partout, il y a des contraintes imposées aux agriculteurs. Résultat, ils ne peuvent plus faire leur métier. Au bout du compte, l’agriculteur est devenu l’intrus dans une zone comme la nôtre.

Par ailleurs, elle explique qu'elle a déjà reçu plus d'une vingtaine de demandes de jeunes agriculteurs désirant s'installer dans la région, sans avoir les moyens de les aider. Leur projet alimentaire territorial (PAT) sur 17 communes du Bassin d'Arcachon du Val de l'Eyre est également au ralenti ils n'ont encore aucun retour de la part des autorités.

Favoriser la consommation locale

Avec l'aide des étudiants de l'Université de Bordeaux, le collectif continue d'identifier les terres en friche pouvant être remis rapidement en culture. Selon Aliment-Terre, rien que dans le sud du bassin, cela représenterait environ 352 hectares de terre.

Malgré quelques avancées, il faut tout de même noter que la zone n'a que peu d'autonomie au niveau agricole étant donné que "60 à 70% des fruits et légumes viennent de l'étranger". Ce projet souligne ainsi la nécessité de consommer français, de saison et le plus local possible.

Retrouvez tous nos articles news sur notre blog en cliquant ici.


Retrouvez tous nos produits sur : auroremarket.fr

Rejoignez la Aurore Market Family sur Facebook et Instagram !

Sources :

Ils veulent remettre en culture des terres en friche pour manger français
Le magazine « 60 millions de consommateurs » a passé au crible 130 produits bio. Et le bio n’est pas forcément aussi vertueux qu’on l’imagine. Voici les 5 principaux enseignements. Retrouvez l’article sur notre site: https://www.20minutes.fr/planete/2533859-20190605-quoi-faut-faire-attention-quand-achete-aliments-bio…

Infobassin - La Pelle du 18 Juin au Teich : Aliment-terre, mon cher Watson !

Lucile Guerrier

Etudiante et stagiaire en communication - Aurore Market