Galapagos : 260 navires de pêche chinois menacent la réserve marine de l'archipel

news Aug 04, 2020

Comme chaque année, une immense flotte de pêche chinoise navigue dans les eaux internationales près de l'Amérique du Sud menaçant ainsi l'économie des pays aux alentours et l'écosystème marin local.

Une menace pour l'écosystème marin

Chaque année à la même période, une immense flotte de pêche chinoise de 260 navires, parcourt les eaux internationales près de l'Amérique du Sud, entre la zone économique exclusive (ZEE) de l'Equateur et la réserve marine de l'archipel des Galapagos. Même si ces navires chinois ne sont pour l'instant pas en situation illégale, leur nombre inquiète les autorités équatoriennes et menace l'écosystème marin local. La réserve maritime proche des Galapagos est d'ailleurs la deuxième plus étendue du monde avec 133.000 km2 et abrite plusieurs espèces marines protégées.

En 2013, une étude internationale publiée dans la revue scientifique Nature et menée par le biologiste Daniel Pauly mettait en garde contre la pression démesurée des bateaux de pêche chinois sur l'ensemble des océans. Entre 2000 et 2011, jusqu'à 6,1 millions de tonnes de poissons par an auraient été pêchées par la flotte chinoise. Le pays, pour cette période ne déclarait pourtant que 368.000 tonnes de poisson par an auprès de l'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO).

15 millions de tonnes de poissons pêchées par la Chine par an

La Chine est le plus gros pêcheur mondial. En effet, la nation pêcherait environ 15 millions de tonnes de poissons par an selon les chiffres de la FAO en 2018. Cependant, même si une grande part de ces pêches se réalisent dans sa propre ZEE, une large partie de ces ressources sont extraites dans les eaux internationales. Ces navires chinois profitent aussi de la faiblesse de la marine de certains pays pour piller leurs ressources. C'est notamment le cas du continent africain. Ces activités privent alors les pêcheurs locaux de moyens de subsistance et pénalisent l'économie de ces pays. En Amérique du Sud, les bateaux de pêche sont également de plus en plus présents.

Des tonnes de poissons retrouvées dans les navires chinois

L'Equateur occupe une place considérable parmi les pays affectés par cette flotte. En 2017, le pays avait repéré une flotte de 297 navires de pêche chinois au large de ses côtes. La marine équatorienne avait alors pu inspecter l'un des chalutiers près des Galapagos, le Fu Yuan Yu Leng 999, qui contenait dans ses cales environ 300 tonnes de poissons dont plusieurs espèces protégées (plus de 6.600 requins) !

L'enquête avait ensuite démontré que le chalutier récupérait les prises d'une centaine de navires de pêche présents près des eaux territoriales. L'ambassadeur de Chine avait alors été convoqué et les propriétaires du navire condamné à une amende de 6 millions de dollars. Le capitaine et ses adjoints avaient aussi été condamnés à 3 ans de prison et le reste de l'équipage à 1 an d'emprisonnement.

De nombreux pays confrontés à la même problématique

La présence de 260 navires chinois naviguant dans le Pacifique inquiètent en outre de nombreux pays de la région.

Darwin Jarrín, contre-amiral à la tête de la marine équatorienne :

Tous les pays de la région sont inquiets de la présence de cette flotte chinoise composée de chalutiers, mais pas seulement. Il y a aussi des pétroliers, des navires usines, des navires logistiques qui couvrent et peuvent facilement pêcher sur une surface de plus de 30 000 km2, équivalente à nos provinces de Guayas, El Oro, Santa Elena et Los Rios.

Afin de contrer cette pêche illégale, la marine du pays s'est renforcée et agrandie. L'Equateur doit en effet lutter contre cette pêche menaçant à la fois son équilibre économique et son écosystème marin.

Face à l'immensité des flottes chinoises, de nombreux pays comme l'Equateur se retrouve bien souvent impuissants. Pour protéger ces pays et les écosystèmes marins, il convient ainsi de renforcer les traités internationaux de pêche et leur application.


Retrouvez tous nos articles news sur notre blog en cliquant ici.


Retrouvez tous nos produits sur : auroremarket.fr

Rejoignez l'Aurore Market Family sur Facebook et Instagram !

Source photo : Unsplash / Nathalie Marquis

Sources :

La Voix du Nord - La Chine envoie des centaines de navires de pêche près des îles Galapagos

Galapagos : une flotte géante de 260 navires chinois ratisse l’océan
Le phénomène se répète désormais chaque année, à la même période. Une énorme flotte de pêche chinoise, composée de 260 navires, navigue en ce moment-même dans les eaux internationales au large de

Lucile Guerrier

Etudiante et stagiaire en communication - Aurore Market