France : la chasse à la glu définitivement interdite

Jun 30, 2021

La chasse à la glu a définitivement été jugée illégale lundi par le Conseil d'Etat, la plus haute juridiction administrative française, mettant un terme à des années de bataille entre partisans et adversaires de cette méthode controversée.

Cette pratique traditionnelle du sud-est de la France est très décriée par certaines associations. Destinée principalement aux grives et aux merles, la chasse à la glu consiste à piéger des oiseaux sur des tiges enduites de colle, appelées gluaux. Une fois piégés, les oiseaux sont mis en cage et servent d'appât, en chantant, pour attirer d'autres pour les chasseurs. Les défenseurs de l'environnement se battent depuis des années en justice pour la faire interdire, dénonçant une méthode "cruelle" et non-sélective qui conduit à la capture d'autres oiseaux que ceux visés, y compris des espèces protégées.

Un combat de longue date

Cette décision met fin à un long combat commencé en 2009. La directive européenne «oiseaux» avait interdit la chasse à la glu, sauf s'il n'existait pas d'autres solutions satisfaisantes pour permettre, dans des conditions strictement contrôlées et de manière sélective, la capture, la détention ou toute autre exploitation judicieuse de certains oiseaux en petites quantités.

En 2019, le Gouvernement a autorisé par arrêté la chasse à la glu de grives et de merles noirs dans cinq départements (Alpes-de-Haute-Provence, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Vaucluse et Var). Décision contestée par les associations One Voice et la Ligue française pour la protection des oiseaux qui ont saisi le Conseil d'État. En attendant sa décision, le Gouvernement a refusé d'autoriser la chasse à la glu pour la saison 2020. À son tour, ce refus a été attaqué par la Fédération nationale des chasseurs devant le Conseil d'État.

Tradition ou bien-être animal ?

Le Conseil d'Etat a fini par se tourner vers la Cour de justice de l'Union européenne, pour savoir si la chasse à la glu était conforme à la directive "oiseaux" de l'UE. La CJUE a répondu en mars dernier :

En dépit d'un nettoyage, les oiseaux capturés subissent un dommage irrémédiable, les gluaux étant par nature susceptibles d'endommager le plumage de tous les oiseaux capturés.

La décision du Conseil d'Etat était donc prévisible :

Le gouvernement et la Fédération nationale des Chasseurs n'ont pas apporté de preuves suffisantes permettant d'affirmer que la chasse à la glue ne conduit à ne capturer qu'en petite quantité des oiseaux appartenant à d'autres espèces que celles recherchées.

Le Conseil d'Etat relève également qu'il n'est pas possible d'affirmer que les oiseaux capturés accidentellement ne subiraient que des dommages négligeables, une fois relâchés et nettoyés, en particulier au niveau de leur plumage. Enfin, le Conseil d'État affirme que le seul objectif de préserver ces traditions ne suffit pas à justifier une dérogation aux interdictions de principe que pose la directive.

Murielle Arnal, présidente de l'association One Voice a réagit à ces décisions :

Cette décision nous encourage dans notre combat contre l'ensemble des chasses traditionnelles.

Retrouvez tous nos articles news sur notre blog.


Retrouvez tous nos produits sur : auroremarket.fr

Rejoignez la Aurore Market Family sur Facebook et Instagram !

Photos : Adobe Stock

Sources : Le Figaro
https://www.lefigaro.fr/actualite-france/la-chasse-a-la-glu-interdite-par-le-conseil-d-etat-20210628