Environnement : les députés votent la réintroduction temporaire des néonicotinoïdes

news Oct 6, 2020

Les députés ont voté la disposition du projet de loi permettant la réintroduction temporaire des néonicotinoïdes pour sauver la filière betterave.

Les députés ont pris leur décision : les néonicotinoïdes seront réintroduits ! Le vote solennel de ce projet de loi aura lieu ce mardi 6 octobre à la suite des questions au gouvernement.

Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture :

C'est un texte difficile, important, qui ne veut pas opposer économie et écologie. La question est celle de notre souveraineté.

Ce vote s'explique par la prolifération d'un puceron vert, vecteur d'une maladie affaiblissant les plantes dans plusieurs régions, notamment les betteraves qui sont pour certaines atteintes de "jaunisse".

Cette réintroduction des semences enrobées de ces pesticides devrait permettre de protéger les rendements sucriers. Les néonicotinoïdes sont cependant réputés pour être des tueurs d'abeilles et ont été interdits en 2018. Le gouvernement a donc été contraint de revenir sur sa décision en s'appuyant sur le règlement européen sur les phytosanitaires permettant d'enfreindre l'interdiction, et ce jusqu'en 2023.

Aucune alternative existante

Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture :

On est tous contre. aujourd'hui il n'existe pas d'alternative.

La pérennité de la filière sucrière est en effet menacée à cause de cette maladie et de la baisse des rendements qu'elle provoque. Selon le gouvernement, "tuer une filière française pour importer des sucres polonais, allemands ou belges" n'est pas une possibilité envisageable.

Thierry Benoit, député d'Ille-et-Vilaine (Union des Démocrates et Indépendants) :

On est bien embêté avec votre texte. La France n'a pas la maturité d'organiser la transition écologique (...) J'aimerais que Mme Pompili qui nous a vendu l'idée (de l'interdiction des néonicotinoïdes) il y a quatre ans soit au banc de l'Assemblée aujourd'hui.

Christian Jacob, chef de file des députés Les Républicains :

Il ne faut pas être dans le dogme et faire en sorte que la France reste un grand pays agriculteur.

Une gauche unie contre le projet

Le patron du groupe LFI (La France Insoumise), Jean-Luc Mélenchon, a défendu sans résultat une motion de rejet préalable du projet de loi, expliquant qu'"une faute va se commettre".

Jean-Luc Mélenchon, patron du groupe LFI :

Nous allons décider quelque chose de dangereux pour nos semblables, pour nos enfants, nos petits-enfants et demain d'autres dérogations seront demandées. La betterave française est malade du libre-échange.

La député PS (Parti Socialiste) de Meurthe-et-Moselle, Dominique Potier, a, elle, demandé un plan B pour la filière betterave "pour une transition économique, sociale et écologique".

Enfin, Delphine Batho du groupe EDS (Ecologie Démocratie et Solidarité) a blâmé la "régression" et le "renoncement" de la position gouvernementale.

Des mesures complémentaires introduites

Par le vote de cet article, un conseil de la surveillance sera crée, et l'interdiction, sur des champs où ont été utilisés des néonicotinoïdes, d'implanter des cultures attirant les abeilles pour ne pas les exposer sera promulguée. Par ces 2 mesures, le groupe LREM (Les Républicains en Marche) souhaite "verdir" le texte.

Les députés ont par ailleurs précisé que ces dérogations visent explicitement les betteraves sucrières. Le gouvernement l'avait promis mais ne désirait pas l'inscrire dans le texte appréhendant une censure du Conseil constitutionnel.


Retrouvez tous nos articles news sur notre blog en cliquant ici.


Retrouvez tous nos produits sur : auroremarket.fr

Rejoignez la Aurore Market Family sur Facebook et Instagram !

Source photo : Image par Ville Mononen de Pixabay

Sources :

Néonicotinoïdes : les députés votent la réintroduction temporaire de l’insecticide
L’Assemblée nationale a finalement voté dans la nuit de lundi à mardi, la disposition clé du projet de loi permettant la réintroduction temporaire des néonicotinoïdes pour sauver la filière betterave.
Néonicotinoïdes : la réintroduction temporaire de l’insecticide votée par les députés
L’Assemblée nationale a voté dans la nuit de lundi à mardi la disposition clé du projet de loi permettant la réintroduction temporaire des néonicotinoïdes pour sauver la filière betterave. Le vote solennel sur l’ensemble du projet de loi doit avoir lieu ce mardi après les questions au gouvernement.
Néonicotinoïdes : face à l’« absence d’alternative », les députés votent le retour de l’insecticide
En raison de la prolifération d’un puceron vert vecteur de la maladie qui affaiblit les plantes, les betteraves issues de semences non enrobées d’insecticide sont atteintes de « jaunisse ».

Lucile Guerrier

Rédactrice web - Aurore Market