Environnement : les algues vertes sont de retour dans toute la Bretagne

news Jun 11, 2020

Malgré un retard annoncé des algues vertes cette année, celles-ci sont de retour dans le Morbihan, au sud de la Bretagne. Les fortes chaleurs couplées avec les pluies de l'hiver ont favorisé le retour de ces algues dans le département.

Un problème à traiter dans toute la Bretagne

Les échouages d'algues vertes avaient été annoncés comme en forte baisse en Bretagne. Pourtant, depuis quelques semaines, ces algues sont de retour dans le Morbihan, dans la ria d'Etel ou encore dans la rade de Lorient.

Un accident a même eu lieu samedi 6 juin. Un homme a en effet dû être secouru par les pompiers alors qu'il était tombé de son annexe à Larmor Plage. Il était alors empêtré dans les algues et a passé plus de 30 minutes à essayer d'en sortir avant d'être récupéré par les pompiers. Cet épisode a une fois de plus réouvert ce dossier embarrassant.

Jean-Yves Piriou, vice-président de l'association Eau et rivières de Bretagne :

Il a eu de la chance que les algues ne dégageaient pas d’hydrogène sulfuré. Sinon, il ne serait sans doute plus là.

Deux plans de lutte dans le Finistère et les Côtes d'Armor ont été mis en oeuvre par l'Etat et les collectivités locales pour mettre un terme à ce problème.

Jean-Yves Piriou, vice-président de l'association Eau et rivières de Bretagne :

Le problème de ce plan, c’est qu’il ne concerne que huit baies. C’est largement insuffisant. C’est toute la Bretagne qu’il faut traiter.

Comme il s'agit de le constater, le Morbihan est particulièrement concerné par cette pollution en cette fin de printemps. La multiplication des pluies hivernales, la chaleur printanière et une quantité de nitrates trop élevée ont entrainé l'arrivée des algues vertes. Celles-ci sont d'ailleurs malheureusement impossibles à ramasser, puisqu'elles sont situées sur des vasières.

Un plan gouvernemental pour lutter contre les algues vertes

Le plan gouvernemental Plav2 (Plan de lutte contre les algues vertes numéro 2), signé en 2017 et arrivant à son terme en 2021, a été prolongé pour 2 à 3 ans.

Michèle Kirry, préfète de la région Michèle Kirry :

Il faut laisser le temps au changement de pratiques. On ne peut pas agir de manière brutale. Ce modèle d’agriculture intensive, il a sorti la Bretagne de la misère, cela reste un des fleurons de la région. Je ne crois pas aux révolutions qui laissent plein de gens sur le tapis. Je crois à une évolution. Oui, le modèle doit évoluer. (Les algues vertes sont) le marqueur visible de l’utilisation de produits phytosanitaires. Cela met sous nos yeux la nécessité de changer nos pratiques. Ailleurs, il y a des masses d’eau touchées mais où ça ne se voit pas.

Ce plan a tout de même eu des effets positifs puisque le taux de nitrates par litre est passé de 40 mg par litre à aujourd'hui 20 mg par litre. Afin d'enrayer ce phénomène, les scientifiques estiment qu'il faudrait descendre en dessous de 10 mg par litre.

L'association Eau et rivières de Bretagne désire mettre en exergue de "nouvelles pratiques agricoles et d'élevage" davantage orientées vers l'agriculture biologique L'objectif ? Réduire l'utilisation de produits phytosanitaires ! La restauration des zones humides ainsi que le maintien de terres enherbées permettrait de diminuer la quantité de nitrates dans l'eau.  

Jean-Yves Piriou, vice-président de l'association Eau et rivières de Bretagne :

Nous ne voulons pas d’un plan numéro 3. Si en 2024, le problème n’est pas résolu, il faudra passer à un système réglementaire comme pour le captage d’eau. Ça ne plaît pas à la profession agricole, mais ça fonctionne.

Retrouvez tous nos articles news sur notre blog en cliquant ici.


Retrouvez tous nos produits sur : auroremarket.fr

Rejoignez la Aurore Market Family sur Facebook et Instagram !

Sources :

«Ça sent l’œuf pourri»... Les algues vertes de retour en force en Bretagne
Six plages de la baie de Saint-Brieuc sont fermées au public, en raison d’un afflux massif d’algues vertes
Algues vertes: “Il va falloir agir aussi dans le Morbihan” Thierry Burlot vice-président de la Région Bretagne
Alors que les algues vertes sont pour l’instant peu nombreuses sur la côte nord bretonne, elles ont été signalées dans des vasières du Morbihan. Pour le vice-président de la Région Bretagne en charge de l’environnement, Thierry Burlot, il va falloir agir aussi dans ce département.
“On peut espérer qu’au déconfinement, il y aura très peu d’algues vertes en Bretagne”
Selon le centre d’études et de valorisation des algues de Pleubian (22), il n’y a quasiment pas d’algues vertes sur le littoral breton cette fin du mois d’avril. Ce sera, sans doute, pareil en mai. En revanche, il est encore trop tôt pour dire qu’il n’y aura pas d’algues vertes cet été.

Lucile Guerrier

Etudiante et stagiaire en communication - Aurore Market