Environnement : des traces de pesticides et de perturbateurs endocriniens découvertes dans l'eau du robinet

news Jun 18, 2020

Ce mercredi 17 juin, l'association Générations futures dénonce la présence de molécules toxiques dans l'eau du robinet. Une présence ne remettant tout de même pas en cause la qualité de l'eau du robinet en France.

L'association Générations Futures dénonce une proportion conséquente de produits dangereux

Ce mercredi 17 juin, l'association Générations futures, militant contre les pesticides dans l'agriculture, a dénoncé la présence de traces de pesticides et de perturbateurs endocriniens dans l'eau du robinet. Sans remettre en question la qualité de l'eau, l'association a étudié des analyses réalisées par les Agences régionales de Santé (ARS), agences contrôlant la qualité de l'eau du robinet.

François Veillerette, président de l'association Générations futures :

Le ministère de la Santé communique chaque année au sujet des situations de dépassement de norme pour l'eau potable. Nous voulions aller voir la nature des molécules, si elle est préoccupante ou pas.

L'eau potable en France reste tout de même "l'aliment le plus contrôlé en France". Selon Maryllis Macé, directrice du Centre d'information sur l'eau, les pesticides ne doivent pas dépasser "0,1 microgramme par litre et par molécule et 0,5 microgramme tout substance confondue".

Des molécules néfastes pour la santé

L'association s'est focalisée sur des molécules au "caractère cancérogène, mutagène ou reprotoxique (CMR)" et "potentiel perturbateur endocrinien(PE)" selon la classification de l'Union européenne et la base TEDX.

Cette dernière a étudié 8.835 analyses "ayant révélé la présence d'au moins un résidu de pesticide au-delà des limites de quantifications", pour un total de 273.500 prélèvements. Ainsi, l'association note que "15 990 quantifications individuelles de pesticides, dont 38,5% sont des CMR et 56,8% des perturbateurs endocriniens suspectés". Cela monte même à 78,5% si l'on compte les molécules possédant l'une de ces propriétés voire même les deux ! Pour Générations futures, la présence importante de ces substances est très préoccupante.

Les effets des perturbateurs endocriniens sur la santé sont encore mal connus.

Des molécules déjà présentes dans l'eau il y a quelques années

Certaines des molécules identifiées par l'association étaient déjà présentes dans des cas de non-respect des limites réglementaires en 2018. Le ministère de la Santé explique tout de même que la quasi-totalité des situations de dépassement de la limite de qualité en 2018 "ont été limités en concentration et/ou dans le temps, ne nécessitant pas une restriction de l'usage de l'eau du robinet pour la boisson".

La France a déjà mis en oeuvre plusieurs plans "Ecophyto" afin de diminuer la consommation de produits phytosanitaires dans l'agriculture. Ces plans sont cependant pour l'instant des échecs puisque la consommation a augmenté de 21 % en 2018. La Commission européenne a repris cet objectif et s'est engagée à proposer la réduction de moitié de "l'utilisation de pesticides" d'ici à 2030.

Voici quelques astuces pour purifier votre eau :

https://blog.auroremarket.fr/ecologie-purifiez-votre-eau-du-robinet-grace-a-ces-astuces/


Retrouvez tous nos articles news sur notre blog en cliquant ici.


Retrouvez tous nos produits sur : auroremarket.fr

Rejoignez la Aurore Market Family sur Facebook et Instagram !

Sources :

Des traces de pesticides et de perturbateurs endocriniens retrouvées dans l’eau du robinet
Selon Générations Futures, qui a analysé la nature des molécules présente dans l’eau du robinet, la proportion de “produits problématiques est vraiment importante”.
Générations futures traque pesticides et perturbateurs endocriniens dans l’eau du robinet
L’eau du robinet contient des traces de pesticides et de perturbateurs endocriniens présumés, dénonce mercredi l’association Générations futures, qui milite contre les pesticides dans l’agriculture. Sans remettre en cause la qualité de cette eau, tempèrent les autorités.
Génération future a trouvé des traces de pesticides dans l’eau du robinet
L’association a voulu vérifier les tests effectués par l’Etat sur l’eau potable

Lucile Guerrier

Etudiante et stagiaire en communication - Aurore Market