La consommation de l'eau en bouteille a augmenté de façon constante depuis le milieu du 20e siècle. Aujourd'hui, ce développement ralentit mais les déchets plastiques que ce commerce génère est catastrophique pour l'environnement. Face à l'urgence, l'eau du robinet s'avère être une très bonne alternative mais le scepticisme face à sa qualité persiste toujours.

En 2004, le marché de l'eau en bouteille dans le monde représentait 154 381 m3 d'eau et 89 milliards de bouteilles d'eau vendues. Par rapport à la fin des années 90, cette consommation a quasiment doublé. Depuis quelques années, ce marché recule en raison de la baisse du pouvoir d'achat des ménages. En moyenne, un litre d'eau du robinet coûte 120 fois moins cher qu'un litre d'eau en bouteille. Une différence non négligeable pour les petits budgets ! Mais ce n'est pas la seule raison qui motive les populations à boycotter progressivement ce marché...

Un impact écologique désastreux

L'eau en bouteille vendue dans le monde nuit considérablement à notre environnement. En effet, cette industrie génère plusieurs milliers de tonnes de déchets chaque année et les méthodes de recyclage sont parfois regrettables. Certains pays se débarrassent de ce fardeau en envoyant leurs déchets plastiques dans des pays qui ont des structures plus adaptées ou tout simplement dans des pays plus pauvres. Par ailleurs, ces bouteilles d'eau demandent globalement un coût énergétique considérable.

Le Temps, extrait tiré de l'hebdomadaire l'Express

Aux Etats-Unis, l'énergie nécessaire à produire, transporter, réfrigérer et se débarrasser d'une bouteille en plastique revient à la remplir au quart de pétrole.

L'eau en bouteille : pas si saine que ça !

Si elle n'est pas écologique, l'eau en bouteille n'est également pas si irréprochable que ça pour votre santé. En effet, elle contient de très nombreuses microparticules plastiques que ses consommateurs ingèrent quotidiennement. Selon une étude, 93% des eaux en bouteilles (de 11 marques différentes) sont concernées. Par ailleurs, il est reconnu que la consommation quotidienne d'une même eau minérale en bouteille n'est pas forcément recommandée par les spécialistes.

Doctissimo, extrait tiré de l'hebdomadaire l'Express

Les étiquettes sont loin d'être anodines. Il faut apprendre à choisir son eau selon son âge et son mode de vie, ses carences propres et ses excès.Par exemple, le fluor en excès fait apparaître des taches brunes sur l'émail des dents et favorise les maladies osseuses.

Une méfiance ancestrale envers l'eau du robinet

On affirme que plus de 15% des Français n'ont qu'une confiance très limitée et préfèrent ne pas consommer l'eau du robinet. Plusieurs d'entre eux se méfient notamment de traces médicamenteuses ou de différents dérivés néfastes pour leur santé. Pourtant, en plus des études qui prouvent sa qualité (en France), il existe des méthodes de filtres avérés pour convaincre les plus sceptiques. Ces dernières permettent d'absorber tous les microbes et de capter le goût du chlore.

Pour en savoir plus : Purifiez votre eau du robinet avec ces petites astuces

Source photo : Freepik

Sources article :

Eau en bouteille, eau du robinet : laquelle choisir ?
La Journée mondiale de l’eau se célèbre ce 22 mars, l’occasion d’attirer notre attention sur une ressource essentielle dans notre quotidien, dont la qualité suscite parfois quelques interrogations.
Des taux élevés de particules de plastique retrouvés dans les eaux en bouteille
Une nouvelle étude révèle que plus de 90 % des eaux en bouteilles parmi les plus connues contiennent des particules de plastique.
Eau en bouteille ou du robinet: le match en chiffres
Les Français boivent-ils beaucoup d’eau en bouteilles? Combien coûte-t-elle par rapport à l’eau du robinet? Est-elle meilleure pour la santé? Cette industrie est-elle polluante? Des chiffres, des réponses.
Plastique : les pays en développement ne seront plus la solution de facilité
Plus de 180 pays ont convenu d’inclure le plastique au traité régulant les exportations de déchets dangereux.