Du micro-plastique retrouvé dans l'écosystème terrestre de l'Antarctique

news Jun 26, 2020

La pollution plastique a frappé une nouvelle zone de la planète. En effet, des traces de micro-plastique ont été retrouvées dans l'écosystème terrestre de l'Antarctique, l'une des régions les plus inaccessibles de la planète.

Une découverte très inquiétante

La pollution plastique incarne une catastrophe environnementale mondiale. Selon une étude publiée ce mercredi 24 juin dans la revue Biology Letters, les micro-plastiques pollueraient même l'écosystème terrestre de l'Antarctique. Des scientifiques ont en effet découvert des morceaux de polystyrène dans les entrailles d'arthropodes terrestres.

Ces chercheurs se sont alors penchés sur la zone des côtes de l'île du Roi Georges, l'un des endroits "les plus contaminées" de l'Antarctique en raison de la présence d'infrastructures scientifiques, militaires et touristiques. Ils ont alors prélevé entre les rochers un morceau de polystyrènes expansé recouvert de lichens et de micro-algues. Cette nourriture est d'ailleurs privilégiée par l'espèce cryptopygus antarcticus, l'un des seuls organismes à pouvoir survivre dans les conditions extrêmes de l'Antarctique. Les collemboles (petits arthropodes pancrustacés souvent sauteurs) trouvés sur ce morceau ont ensuite été étudiés et analysés à l'aide de techniques d'imagerie infrarouge ayant permises de détecter des traces de polystyrène dans le corps de cet animal.

Une pollution à nouveau générée par l'activité humaine

La découverte de particules de plastique dans des organismes vivants dans l'ensemble des océans du monde n'est pas nouvelle. Cependant, les auteurs de l'étude notent que « la contamination terrestre a été largement négligée ».

Les auteurs de l'étude :

(Le fait que ces collemboles, ndlr) ingèrent des micro-plastiques implique que ces matériaux créés par l’Homme sont entrés en profondeur dans la chaîne alimentaire des sols. Le plastique est entré dans l’une des chaînes alimentaires terrestres les plus reculées de la planète : cela représente un nouveau facteur de stress potentiel pour des écosystèmes polaires qui font déjà face au changement climatique et à l’augmentation des activités humaines.

En outre, ces scientifiques mettent en exergue le problème posé par ce type de polystyrène, dont la structure poreuse permet aux micro-algues de s'installer aisément.

Les effets de l'ingestion de micro-plastiques par les animaux sont tout de même encore mal connus même si de nombreuses équipes effectuent des recherches pour en connaître les conséquences.


Retrouvez tous nos articles news sur notre blog en cliquant ici.


Retrouvez tous nos produits sur : auroremarket.fr

Rejoignez la Aurore Market Family sur Facebook et Instagram !

Source image : Pixabay/Girlart39

Sources :

Du microplastique découvert dans la chaîne alimentaire de l’Antarctique
Des fibres de polystyrène ont été découvertes pour la première fois dans les entrailles d’un arthropode austral
La pollution microplastique touche aussi l’Antarctique
Les microplastiques s’infiltrent partout dans les océans du globe : ils polluent même l’un des écosystèmes terrestres les plus reculés, en Antarctique, selon une étude publiée mercredi.

Ouest-France - Du microplastique découvert dans l’écosystème terrestre de l’Antarctique

Lucile Guerrier

Etudiante et stagiaire en communication - Aurore Market