Dordogne : le Conseil d'Etat enterre un projet de contournement routier et sauve 120 espèces

news Jul 17, 2020

Le Conseil d'Etat a jugé irrecevable le pourvoi du département, donnant ainsi raison aux défenseurs de l'environnement et du patrimoine et sauvant plus de 120 espèces.

La fin d'une saga judiciaire

Le lundi 29 juin, le Conseil d'Etat a mis un terme à la bataille judiciaire du contournement routier du village de Dordogne Beynac-et-Cazenac, en déclarant irrecevable le pourvoi du département. L'institution a jugé que les arguments du département n'étaient en aucun cas recevables et a ainsi donné raison aux défenseurs de l'environnement et du patrimoine.

Déjà en 2019, la plus haute juridiction administrative avait annulé un arrêté de 2018 autorisant les travaux. Les parties construites de ce projet devront de fait être démolies. En décembre dernier également, la cour administrative d'appel a considéré que ce projet ne répondait pas à une "raison impérative d'intérêt public majeur" et ne pouvait aller à l'encontre de l'interdiction de porter atteinte à des espèces protégées et à leur habitat. Elle avait aussi estimé que les travaux de voirie réalisés en 2017 dans le village rendaient la déviation "moins utile".

Plus de 120 espèces préservées

Ce projet de contournement routier de 32 millions d'euros, devait permettre, selon ses promoteurs, de diminuer la circulation dans ce village touristique considéré comme l'un des plus beaux de France. Cependant, il aurait aussi porté atteinte à l'habitat de plus de 120 espèces différentes dont certaines protégées et aurait eu un impact visuel considérable dans cette vallée composée de nombreux châteaux.

Kléber Rossillon, l'un des principaux opposants au projet et président d'honneur de l'association Patrimoine environnement :

Cet aboutissement est une victoire de la population qui, depuis trente ans, refusait de voir la vallée de la Dordogne défigurée par la circulation routière. C’est aussi une excellente nouvelle pour l’économie touristique du Périgord.

En décembre, le président du département, Germinal Peiro, considérait lui que la démolition amplifierait le coût du projet de 15 millions d'euros et nuirait aussi à l’environnement.


Retrouvez tous nos articles news sur notre blog en cliquant ici.


Retrouvez tous nos produits sur : auroremarket.fr

Rejoignez l'Aurore Market Family sur Facebook et Instagram !

Source image : Pixabay/Xtendo

Sources :

Le Conseil d’Etat enterre définitivement le projet de contournement routier de Beynac
La plus haute juridiction administrative a jugé irrecevable le pourvoi du département de Dordogne, scellant la victoire des défenseurs de l’environnement et du patrimoine.

Le Monde - Le Conseil d’Etat enterre définitivement le projet de contournement routier de Beynac

Lucile Guerrier

Etudiante et stagiaire en communication - Aurore Market