Covid-19 : "le jour du dépassement de la Terre" a reculé de 3 semaines

news Jun 05, 2020

Pour la première fois depuis les années 1970, "le jour du dépassement de la Terre" sera retardé de trois semaines par rapport à 2019 !

"Un renversement historique"

Chaque année, "le jour du dépassement de la Terre" est calculé grâce à plus de 15 000 données des Nations Unies, avec d'autres indicateurs. Il correspond au jour où l’empreinte écologique dépasse la biocapacité de la planète. Selon le Global Footprint Network, cette année "le jour du dépassement de la Terre" tombera au 22 août 2020, soit trois semaines plus tard qu'en 2019, où il devait tomber le 29 juillet.

La raison ? Le confinement imposé suite à la crise mondiale du Covid-19. Ce dernier aura donc eu comme effet positif de faire reculer cette date fatidique. En en se basant sur les chiffres de l'Agence Internationale de l'énergie, le Global Footprint Network estime qu'une baisse de 14,5 % de l'empreinte carbone sur l'année est à prévoir. Ces calculs présentent tout de même encore quelques incertitudes. Par ailleurs, le climatologue Philippe Ciais démontre qu'entre le 1er janvier et le 15 mai, les émissions de C02 ont baissé de 10,3% !

Enfin, le Global Footprint Network estime qu'une diminution de 8,4 % de l'empreinte forestière est possible dans la mesure où l'industrie forestière diminue ses taux d'abattage d'arbres.

Une nouvelle positive à prendre avec des pincettes

Bien que cette nouvelle soit positive, il reste encore du chemin à faire pour reculer définitivement ce jour. Selon Global Footprint Network, il faudra encore 1,6 planète pour subvenir à nos besoins en 2020, c'est-à-dire manger. La déforestation, la disparition de la biodiversité ainsi que les émissions de CO2 ne sont pas prêts de disparaître définitivement et elles continueront à affecter l'ensemble de la planète.

En outre, malgré ces nouvelles positives, le climatologue Philippe Ciais démontre que les émissions de CO2 seront encore très importantes malgré leur baisse conséquente.

Philippe Ciais, climatologue :

Cela va dépendre de la façon dont se fait la relance économique, indique-t-il. Or, les dernières données provenant de Chine montrent que les émissions issues de l'industrie sont reparties à la hausse depuis la fin du confinement en mars, dépassant légèrement les niveaux de 2019.

Même si l'empreinte forestière a diminué, l'empreinte alimentaire reste la même. En effet, le gaspillage alimentaire est également toujours conséquent, étant donné que la production alimentaire s'est maintenue aux mêmes niveaux pendant le confinement. Les populations des pays riches ont tout de même réduit leur consommation de viande.


Retrouvez tous nos articles news sur notre blog en cliquant ici.


Retrouvez tous nos produits sur : auroremarket.fr

Rejoignez la Aurore Market Family sur Facebook et Instagram !

Sources :

Le « jour du dépassement de la Terre » recule de trois semaines sous l’effet du coronavirus
La date qui marque le jour où l’humanité a consommé toutes les ressources que les écosystèmes peuvent produire en une année devrait tomber le 22 août.
Le « jour du dépassement de la Terre » recule sous l’effet du Covid-19
Il devrait se situer autour du 22 août cette année

Lucile Guerrier

Etudiante et stagiaire en communication - Aurore Market