Brésil : le gouvernement s'engage à "freiner la déforestation" en Amazonie

news Aug 06, 2020

Le gouvernement brésilien souhaite réduire la déforestation en Amazonie et "démontrer à la communauté internationale et à la société brésilienne" son engagement en faveur de l'environnement.

Le "minimum acceptable"

Le gouvernement brésilien désire "démontrer à la communauté internationale et à la société brésilienne" son engagement en faveur de l'environnement. Celui-ci s'est cependant engagé à respecter "le minimum acceptable" en ce qui concerne la déforestation et les incendies en Amazonie suite aux critiques reçues de l'intérieur et de l'extérieur du pays depuis l'élection de Jair Bolsonaro.

Hamilton Mourao, vice-président :

Nous allons tenter de réduire au minimum acceptable la déforestation et les incendies, pour démontrer à la communauté internationale et à la société brésilienne notre engagement. (Mais) il est clair que la déforestation zéro et le développement économique ne s'excluent pas l'un l'autre.

Une déforestation et des incendies qui se multiplient

Bien que le vice-président Hamilton Mourao se soit exprimé sur l'engagement du gouvernement vis-à-vis de "la préservation et du développement" de l'Amazonie, il n'a donné aucune précision sur les moyens que le pays mettrait en place.

La déforestation en Amazonie a atteint cette année un record sans précédent avec une accélération de 25 % durant le premier semestre par rapport à la même période de 2019. Selon l'Institut National des recherches spatiales (INPE), la déforestation aurait touché 3069 km2, soit le chiffre le plus élevé depuis la compilation de ces données en 2015.

Juin dernier a également été le pire 13 ans pour les incendies de forêt. 2248 foyers ont ainsi été recensés, soit une augmentation de 19,5 % par rapport à juin 2019. Le gouvernement avait d'ailleurs envoyé en mai l'armée en Amazonie pour lutter contre les incendies qui se multiplient pendant la saison sèche.

Un gouvernement critiqué

Depuis son arrivée au pouvoir en janvier 2019, la politique de Jair Bolsonaro ne cesse d'être au centre des critiques des défenseurs de l'Amazonie. Le président a affirmé à de multiples reprises son souhait d'ouvrir les territoires indigènes et les réserves naturelles protégées aux activités minières et/ou agricoles. Pour lui, les critiques formulées à son encontre provenaient uniquement des ONG "mondialises" et de la volonté de certains états d'entraver le développement économique du Brésil.

Les questions environnementales sont cependant devenues primordiales ces derniers temps. En juin dernier, des fonds d'investissement d'Europe, d'Asie et d'Amérique du Sud, regroupant 4 milliards de dollars d'actifs, avaient menacé d'enlever leurs investissements au Brésil si Brasilia ne contenait pas la destruction de la forêt.

De grands exportateurs brésiliens, inquiets de l'image actuelle du Brésil en ce qui concerne l'environnement, ont indiqué leur préoccupation. Le 15 juillet, 17 anciens ministres brésiliens de l'Economie et d'anciens présidents de la Banque centrale se sont aussi réunis pour demander un changement de politique.


Retrouvez tous nos articles news sur notre blog en cliquant ici.


Retrouvez tous nos produits sur : auroremarket.fr

Rejoignez l'Aurore Market Family sur Facebook et Instagram !

Source photo : Unsplash / Vincent Keiman

Sources :

Le gouvernement brésilien s’engage à “réduire la déforestation” en Amazonie
Brasilia souhaite ainsi “démontrer à la communauté internationale et à la société brésilienne” son engagement sur l’environnement.
Bonne nouvelle ! Le Brésil s’engage à « freiner la déforestation »
Retrouvez nous sur: Snapchat : https://www.snapchat.com/discover/Oh_My_Fake/4353604241 Facebook: https://www.facebook.com/20minutes Notre Chatbot: https://www.messenger.com/t/20minutes…

Lucile Guerrier

Etudiante et stagiaire en communication - Aurore Market