Biodiversité : l'Université de Grenoble transforme son campus en refuge pour animaux

news Nov 17, 2021

L’Université de Grenoble, située au pied des Alpes, transforme son campus en refuge pour oiseaux et envisage de se transformer en pâturage urbain dès l’été prochain.

Comment ça se passe ?

Convention signée pour 5 ans entre l'université Grenoble Alpes (UNGA) et la ligue de protection des oiseaux (LPO) faisant des 180 hectares du campus le plus grand refuge labellisé d'Isère pour les oiseaux.

LPO

L’objectif est également d’impliquer les étudiants, notamment les groupes scientifiques, pour relier le projet pédagogique des cursus avec les diagnostics et aménagements prévus. (...) Cette labellisation vise à préserver et enrichir la biodiversité présente sur le site et à impliquer les étudiants et chercheurs grâce à la réalisation d’un diagnostic des espèces présentes et la mise en place d’aménagements et de modes de gestion spécifiques favorables à la faune et à la flore.

Un laboratoire de biodiversité

D'autres petites bêtes peuvent être croisées sur le campus comme des renards, blaireaux, furets et lapins rejoint désormais par des espèces peu communes comme la huppe fasciée, le loriot d’Europe et le triton palmé.

Exit les pelouses tondues au millimètre et les plates-bandes fleuries. L'université prévoit la création de prairies de différents types ainsi que des zones arbustives.  

M. Vaillant, directeur de l'aménagement de l'UNGA

Les étudiants sont « extrêmement réceptifs à ce type de démarche et inversement ils sont peu réceptifs aux petites fleurs, plates-bandes. (…) Au contraire, on sent même une attente.

Le campus va également remettre en place une pratique déjà expérimentée qu'est l'éco-pâturage :

Nous ferons venir un troupeau de moutons et regarderons ce qui se passe, comment il travaille, quels sont éventuellement les problèmes que ça génère. On va y aller progressivement.

Les citoyens prennent petit à petit conscience de la richesse de la biodiversité et de son importance. À quand la démocratisation de refuges animaliers dans d'autres facultés de l'Hexagone ?


Retrouvez tous nos articles news sur notre blog.

Vous aimerez aussi :

Var : des tortues en voie d’extinction sont maintenant protégées grâce à une décision de la préfecture
Dans le Var se trouve la plus grande population de tortues d’Hermann de France. La réserve naturelle des Maures abrite en effet les tortues d’Hermann dans leur milieu naturel. Or, cette réserve est désormais interdite d’accès pour le grand public. Qu’est ce qu’une tortue d’Hermann ? La tortue
Oise : une éleveuse sauve des poules de l’abattoir en les vendant à des particuliers
Afin de sauver ses 10700 poules de l’abattoir, une éleveuse a décidé de les vendre aux particuliers à l’aide de l’association “Les Caquetteuses”. La ferme se rebelle Une poule rousse peut vivre entre 4 et 7 ans. Pourtant, la loi oblige les éleveurs à se débarrasser de leurs poules actuelles

Retrouvez tous nos produits sur : auroremarket.fr

Rejoignez la Aurore Market Family sur Facebook et Instagram !

Photo : Pexels

Sources :

Oiseaux et petites bêtes bienvenus au campus de Grenoble, en attendant les moutons
Des moutons pour tondre un campus ? Décidée à “jouer la carte de la biodiversité”, l’Université de Grenoble située au pied des Alpes, transforme son campus en refuge pour oiseaux et envisage de se transformer en pâturage urbain dès l’été prochain.