Après le confinement, Grenoble choisit le ré-ensauvagement des espaces verts

news May 28, 2020

Pendant le confinement, en raison du peu d'entretien et de visiteurs dans les espaces verts, la nature a rapidement repris ses droits. La mairie de Grenoble a donc décidé de maintenir cela en optant pour le réensauvagement des espaces verts.

Une initiative positive pour la biodiversité

Après deux mois de confinement, la mairie de Grenoble définit une nouvelle approche et gestion de ses espaces verts. L'objectif est d'offrir plus d'espaces sauvages dans lesquels la biodiversité pourrait s'épanouir et proliférer comme elle le désire. Il s'agit à présent de lui offrir davantage de liberté.

Lucille Lheureux, adjointe au maire en charge des espaces publiques :

L'enjeu maintenant, c'est de redéfinir la place de l'Homme au côté de cette nature et pas simplement pour la contraindre, pas simplement pour revenir à un avant qu'on ne retrouvera pas. On va laisser plus d'espaces "ensauvagés", des prairies notamment. Le fleurissement se fera aussi différemment : moins de plantes ornementales et un peu plus de plantes vivaces qui vont persister pendant l'hiver et refleurir au printemps.

La mairie devra tout de même démontrer aux citoyens qu'un ré-ensauvagement ne signifie pas "espaces laissés à l'abandon".

Une nouvelle façon de travailler pour les agents du service public

Les 170 agents du service public en charge de l'entretien des espaces verts de la ville devront désormais apprendre à travailler différemment.

Lucille Lheureux :

Ce sera beaucoup plus subtile comme intervention, mais aussi beaucoup plus délicat. Par exemple, ménager un passage, s'assurer que la haie n'empiète pas sur la piste cyclable tout en préservant la zone de nidification. Offrir un grand terrain de foot, mais préserver ces petits insectes dans la prairie qui la jouxte.

Ainsi, alors que certains espaces seront entretenus, d'autres seront laissés tels quels afin de préserver la biodiversité.

Benoît Walbrou, responsable des espaces verts :

C'est un travail qui pourrait être comparé à celui d'un peintre impressionniste. On va travailler par petites touches et pas sortir la grosse cavalerie des tondeuses pour avoir un gazon de golfe partout.

Un bel exemple à suivre pour les espaces verts dans nos villes !


Retrouvez tous nos articles news sur notre blog en cliquant ici.


Retrouvez tous nos produits sur : auroremarket.fr

Rejoignez la Aurore Market Family sur Facebook et Instagram !

Sources :

POSITVR - Après deux mois de confinement, Grenoble opte pour le réensauvagement des espaces verts

France Bleu Isère - Espaces verts : Grenoble veut désormais laisser la Nature s'exprimer

Le Dauphiné - Grenoble donne de l’espace à la nature sauvage

Lucile Guerrier

Etudiante et stagiaire en communication - Aurore Market