Pomme Seiler est maquilleuse professionnelle. Elle a récemment ouvert une chaîne Youtube pour nous partager ses connaissances beauté et bien-être, tout en minimisant notre impact sur la planète. Nous avons discuté avec elle de beauté, de maquillage, et de la place du bio dans son travail.  

Bonjour Pomme, peux-tu te présenter ?

"Bonjour l’équipe Aurore, oui bien sûr, je m’appelle Pomme Seiler, je suis maquilleuse studio depuis 11 ans. J’ai eu la chance de savoir depuis mes 12/13 ans que je voulais faire ce métier-là. C’est mon père qui m’a donné l’idée, je ne savais pas que c’était un métier ! Quand il m’en a parlé, je me suis dit que c’était vraiment ce que je voulais faire.

Après le collège, je suis partie en CAP esthétique, puis j’ai fait 2 ans de bac pro en alternance, où j’ai aussi commencé à donner des cours de maquillage.
Ensuite, je suis partie voyager pendant 2 ans en Australie, aux Etats-Unis et au Québec, pour apprendre à parler anglais. En rentrant, j’ai fait une école de maquillage et je me suis lancée directement à mon compte en tant que maquilleuse. Pendant plusieurs années, en parallèle j’étais serveuse sur les mariages, je travaillais avec un traiteur pendant la saison pour réussir à gagner un peu ma vie.

J’ai longtemps été maquilleuse pour de la photo avec des mannequins.
Cela fait 3 ans maintenant que je m’occupe plutôt d’artistes et suis devenue la maquilleuse attitrée de certaines célébrités. J’ai eu envie d’aller plus loin dans ma démarche parce que je suis engagée personnellement dans ma façon de consommer.

Et je me suis demandée “Comment je pouvais agir dans notre monde pour faire avancer ce bazar ?”

La beauté, le bien-être, ce sont des choses que je connais plutôt bien vu que cela fait 17 ans que je suis dedans et que c’est mon métier…

Je me suis sentie légitime à la prise de parole autour de ce sujet.

Ça valait peut-être le coup de conseiller les gens, et pas seulement les mannequins, ni les artistes. Je voulais donner accès à des conseils pros, avec des astuces pour tous, en apportant ma pierre à l’édifice."

Quels sont tes projets ?

"Je fais des tutos, des vidéos, que j’essaye de rendre les plus concis possible. J’ai commencé avec des vidéos de 3 minutes, mais c’est beaucoup trop rapide pour expliquer ce que j’ai à dire. Comme je veux que ce format soit pédagogique, j’ai commencé à rallonger un peu. Tout est hyper travaillé à l’avance. Le format change par rapport à ce qui existe déjà sur YouTube, où les Youtubeuses beauté racontent leurs expériences, préparent un fil conducteur souvent mais sans que ce soit très structuré. Et moi ce que j’ai voulu, c’est donner des solutions, des explications biologiques pour que l’on comprenne bien et que ce soit le plus digeste possible, autour d’une problématique spécifique à chaque fois."

Quelles thématiques abordes-tu ?

"On est sur de la beauté, du bien-être, de la conscience de consommation, de l’éducation à la réflexion sur comment consommer, et c’est ça qui m’intéresse. C’est, à travers mon message beauté/bien-être, d’être bien plus large que ça, et petit à petit je vais aller de plus en plus largement sur des façons de vivre ou de penser, une réflexion du moment.

Là par exemple je commence à poster un peu plus d’IGTV (InstagramTV) sur les choses qui me semblent intéressantes à partager. Par exemple, comment faire Noël en famille, comment partager les cadeaux. Chez moi, il y aura un seul cadeau par personne au lieu d’acheter plein de petits trucs, on va faire une cagnotte pour se faire un beau cadeau par personne. Mon contenu est toujours produit dans l'objectif de faire avancer les choses sur le plan écologique, social, humain... tout est lié."

Pour toi, quel est le rôle du maquillage ?

"Pour moi le rôle du maquillage est de sublimer un visage, la beauté de chaque personne. Voiler des petites choses qu’on a envie de faire disparaître/d’amoindrir. Il sert à se trouver plus fraîche quand on en a envie. Mais je pense qu’en aucun cas cela doit devenir un masque, ce n’est pas quelque chose d’obligatoire de se maquiller.

Je trouve que c’est vraiment chouette de choisir à des moments de se maquiller et de se sentir toute jolie, mais aussi de pouvoir vivre d’autres moments de sa vie sans maquillage. C’est bien aussi d’apprendre à être autre chose que son physique et que son apparence. Pour celles qui complexent de leur acné ou de leur peau en général c’est beaucoup plus dur de sortir sans maquillage pour certaines, mais en aucun cas pour moi le maquillage doit être quelque chose de quotidien.

Il faut aussi que ce soit pour s’amuser !

Prendre ça à la légère, suivant comment tu es habillée, tu peux t’éclater.

Tout est possible, le tout c’est de le prendre comme quelque chose de fun et sans que ce soit un truc dont tu aies BESOIN d’avoir pour te sentir bien."

Pourquoi as-tu décidé de passer du maquillage conventionnel au maquillage bio ?

"J’ai mis du temps à m’y mettre, même pour moi. Personnellement, cela doit faire 3 ans que j’y suis passée à peu près. Pour ma mallette professionnelle, ça doit faire moins longtemps et je dois avoir 30% de bio et 70% de conventionnels dedans.

D’abord, parce que le conventionnel, vu l’utilité qu’on en a en milieu professionnel avec les lumières, la définition des caméra HD, la chaleur... il faut des rendus particuliers, par exemple, quand on a besoin d’aller vite en TV, le silicone aide à lisser la peau.

Parfois, on a besoin de waterproof suivant les situations.

Et en bio on ne peut pas avoir ça…

Mais ça c’est pour le pro. La majorité des femmes se maquillent dans la vie de tous les jours. Pour le quotidien j’utilise et recommande du bio en plus maintenant les matières sont très bien pour du quotidien !

Ce qui me pose un peu problème avec le maquillage bio, pour des shootings par exemple, avec du flash/de la lumière artificielle, ce sont les minéraux qui reflètent la lumière, le flash du photographe vient taper sur le visage et blanchit les zones où tu en as mis, ça fait des tâches et rien que pour ça, c’est compliqué d’utiliser du bio quand il y a du minéral dedans.

Personnellement, dans la vie de tous les jours, je préfère un maquillage qu’il faudra retoucher un peu au milieu de la journée, que de se polluer la peau quotidiennement.

Si vous brillez, les papiers absorbants fait à base de chanvre sont très bien pour neutraliser des brillances.

Il suffit qu’on ait un correcteur à proximité pour venir recacher une imperfection qui a réapparu après quelques heures."

Des projets à venir ?

"Oui j’ai un gros projet pour Youtube et en pour parler avec la télévision.

Cela remonte à mes 19 ans, j’ai eu cette idée et cette envie, celle de faire des reportages à travers le monde.

J’avais écrit et réalisé ce projet à mes 23 ans… une bonne boite de production représentait mon projet, mais ce n’était surement pas le bon timing, puis avec le recul, j’étais peut-être encore un peu jeune pour porter ce programme surtout quand je vois tout ce que j’ai appris depuis.

J’avais laissé ce projet de côté, sans l’oublier, ma vie professionnelle de maquilleuse me remplissait.

Maintenant, j’ai profondément envie de me dédicacer à ça, c’est ce que j’ai envie de faire, sans abandonner le reste, en tous les cas pour l’instant.

La vie, quand on peut, c’est merveilleux de se la remplir de choses qui ont un sens à nos yeux. Et là c’est vraiment ce qui à un sens pour moi."

Un mot que tu souhaiterais passer à notre communauté ?

"Oui, un mot qui m’a été donné quand je me trouvais au Pérou il y a 2 ans et que j’étais en Amazonie.

Je me suis réveillée un jour avec ce mot écrit dans ma tête. « SIMPLICITÉ ».

Je vois ça maintenant comme une aspiration à la simplicité avec soi-même, simplicité avec les autres, simplicité face aux choix (attention, j’ai beaucoup de mal à faire des choix, au resto c’est une tanée ^^). Je pense que plus l’on est simple et que l’on va vers la simplicité, plus les choses sont évidentes et nous correspondent.

Cela ne veut pas dire qu’il faut fuir les efforts et la persévérance !

Mais quand les choses résonnent en nous comme étant fluide. Il faut y aller et ne pas perdre son temps et son énergie avec ce qui est compliqué, complexe et énergivore.

SIMPLICITÉ !"


Vous pouvez retrouver Pomme sur Youtube et Instagram !