4 bonnes raisons d'opter pour l'agriculture biologique

news May 26, 2020

Les effets positifs de l'agriculture biologique sur l'environnement sont bien souvent peu mentionnés dans les études pourtant sur l'impact environnemental de l'agriculture. Pourtant, ils sont réels et considérables ! Voici 4 raisons les démontrant.

1. L'agriculture biologique préserve la biodiversité

L'agriculture biologique est une gardienne de la biodiversité. Ce type d'agriculture opte, tout d'abord, pour des semences traditionnelles et adaptées résistant mieux aux maladies et aux chocs climatiques. Ensuite, alors que l'agriculture conventionnelle est l'une des principales causes du déclin des insectes et des oiseaux, l'agriculture biologique préserve la biodiversité.

Professeurs Hayo Van Der Werf et Christel Cederberg :

Les champs conduits en agriculture biologique supportent des niveaux de biodiversité environ 30 % plus élevés que les champs conduits en conventionnel.

Entre 1990 et 2015, l'agriculture conventionnelle a également augmenté son utilisation de pesticides de plus de 70% dans le monde. Ces produits, en plus d'être nocifs pour la santé humaine, entraînent une perte de biodiversité et une destruction des écosystèmes. L'agriculture biologique interdit formellement toute utilisation de pesticides et permet donc de restaurer ces écosystèmes.

Enfin, la conservation de zones naturelles à l'intérieur et en dehors des champs et la construction de structures pour fournir un abri et de la nourriture a permis d'attirer de nouvelles espèces dans les zones d'agriculture biologique.  

2. L'agriculture biologique est bénéfique pour le climat

Selon le Commissariat général au développement durable, la production alimentaire est responsable de 57% des émissions de gaz à effet de serre. L'agriculture biologique contribue, de fait, à la lutte contre le réchauffement climatique en diminuant ses rejets polluants. Elle utilise pour cela des engrais organiques plutôt que des engrais azotés chimiques de synthèse. De plus, elle cultive des plantes légumineuses permettant de fixer dans le sol l'azote et de réduire les émissions de protoxyde d'azote.

Par ailleurs, l'agriculture biologique réduit ses émissions de gaz à effet de serre et le réchauffement de la planète en éliminant le carbone des sols. Cette séquestration du carbone est favorisée par un labourage minimum, la rotation des cultures, la protection des haies et des arbres, l'utilisation de culture de couverture, etc.

3. L'agriculture biologique entretient la qualité des sols

Alors que l'agriculture conventionnelle dégrade la qualité des sols par une gestion non-durable des agro-écosystèmes, l'agriculture biologique l'entretient. Par l'introduction de légumineuses et d'engrais verts dans la rotation et par l'épandage de matières organiques, ce type d'agriculture nourrit les sols et attire de nouveaux animaux. Dans un rapport, l'Institut Technique de l'Agriculture Biologique démontre que les sols en agriculture biologique ont des teneurs extrêmement élevées en matières organiques. En outre, ce même rapport souligne que la vie du sol est plus importante grâce à l'interdiction d'utilisation de pesticides chimiques de synthèse. Les organismes vivants présents dans le sol sont donc plus nombreux et diversifiés.

Par cette richesse, les sols disposent de caractéristiques physiques améliorées (meilleure porosité, capacités de rétention en eau plus élevées...) et permettent ainsi une résistance accrue des cultures à la sècheresse.

4. L'agriculture biologique garantit la qualité de l'eau

L'agriculture conventionnelle, utilisant des pesticides chimiques de synthèse, pollue considérablement les nappes phréatiques. L'agriculture biologique interdit l'utilisation de ces produits et réduit alors considérablement la pollution des nappes.

En outre, elle utilise des engrais biologiques comme le fumier ou le compost. L'azote d'origine organique, présente dans ces engrais, se mélange aux argiles des sols et se libère progressivement sous forme de nitrates solubles. Les risques de lessivage des nitrates sont ainsi réduits.

Enfin, l'utilisation de culture de légumineuses dans les rotations et l’apport de matières organiques permettent de réguler la fertilité des sols et de freiner le passage de l’azote dans l’eau sous forme de nitrates.


Retrouvez tous nos articles news sur notre blog en cliquant ici.


Retrouvez tous nos produits sur : auroremarket.fr

Rejoignez la Aurore Market Family sur Facebook et Instagram !

Sources :

Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) - Questions fréquemment posées sur l'agriculture biologique

Agence Française pour le Développement et la Promotion de l'Agriculture Biologique - En quoi l'Agriculture Biologique préserve-t-elle l'environnement ?

Le Monde - « L’agriculture biologique peut être meilleure pour l’environnement »

Lucile Guerrier

Etudiante et stagiaire en communication - Aurore Market