3 raisons pour lesquelles il est nécessaire de diminuer sa consommation d'avocats

news Sep 10, 2020

L'avocat est aujourd'hui présent partout, de nos assiettes à nos produits de beauté. Pourtant, derrière la popularité de cet aliment à la mode se cache une réalité effrayante (déforestation, pollution, trafics, etc). Voici pourquoi il faut réduire sa consommation d'avocats.

Aliment à la mode, l’avocat est aujourd’hui partout dans nos assiettes et excellent pour notre santé et notre peau. En effet, il aurait pour vertu de réguler le mauvais cholestérol, de préserver le système cardio-vasculaire ou encore de réparer et d'hydrater la peau et les cheveux.

Sa consommation n'a en outre pas cessé de croître depuis plusieurs années, puisqu'en 10 ans, elle est passée de 202 millions de tonnes à 650 millions de tonnes entre 2008 et 2018 ! 69 % de sa production mondiale est aussi assurée par l'Amérique Latine. Le Mexique est de fait en première position avec 1.300 tonnes produites par an, suivi par la République Dominicaine avec 428 tonnes et le Pérou avec 349,3 tonnes.

Pourquoi faut-il diminuer sa consommation d'avocats ?

Malgré ses nombreux atouts et sa popularité actuelle, la production d’avocats a plusieurs points négatifs.

1- L’augmentation permanente de la demande mondiale en avocats entraîne une forte pression nationale pour les pays producteurs

En 2015, le commerce d’avocats rapportait 1,2 milliard d’euros au Mexique. Avec une demande mondiale qui ne cesse de croître, les prix augmentent fortement. En effet, en seulement 6 mois le prix d'un kilo d'avocat est passé de 16 pesos en janvier 2016 à une fourchette entre 60 et 80 pesos en juillet 2016 (en sachant que le salaire minimum moyen au Mexique est de 80 pesos). Une grande partie des Mexicains n’a donc plus les moyens de s’en offrir.

2- Sa production est une véritable catastrophe écologique

La production d’avocats demande, tout d'abord, une grande quantité d’eau. Il faut 1000 litres d'eau pour produire 1 kilo d'avocat contre 130 litres pour produire 1 kilo de salade.  

Par ailleurs, afin de satisfaire la demande mondiale, les producteurs saccagent d’autres forêts de pins pour pouvoir planter de nouveaux avocatiers (parfois clandestinement). Depuis 2000, les forêts de pins de l’Etat du Michoacan au Mexique ont perdu 690 hectares par an. Ces déforestations menacent ainsi la faune, la flore et les rivières aux alentours.

3- Les bénéfices importants que rapportent ce marché attirent de plus en plus les organisations criminelles

Les cartels voient dans le marché fructueux de l’avocat un moyen de diversifier leur portefeuille criminel. Les producteurs refusant de coopérer subissent des menaces et des violences pouvant aller jusqu’à l’enlèvement d’un membre de leur famille.


Retrouvez tous nos articles news sur notre blog en cliquant ici.


Retrouvez tous nos produits sur : auroremarket.fr

Rejoignez la Aurore Market Family sur Facebook et Instagram !

Source photo : Adobe Stock

Sources :

VIDÉO. Faut-il arrêter de manger de l’avocat ?
Le fruit fétiche des adeptes de la cuisine « healthy » est au centre d’un désastre écologique dans ses pays producteurs et il est même devenu un enjeu pour les cartels au Mexique.

Lucile Guerrier

Etudiante et stagiaire en communication - Aurore Market